Tour de Suisse
Tour de Suisse - Cameron Meyer, l'échappée belle ! Photo : Sirotti

Tour de Suisse - Cameron Meyer, l'échappée belle !

 

Ce dimanche avait lieu la deuxième étape du Tour de Suisse. Après la victoire de Tony Martin (Omega Pharma-Quick Step) dans le contre-la-montre d'ouverture, le peloton partait à midi de Bellinzona pour rejoindre la ville de Sarnen, 181,8 kilomètres plus loin. Les 30 premiers kilomètres de l'étape étaient plus ou moins plats. Ensuite, 4 ascensions étaient à escalader coup sur coup : d'abord deux cols de Hors Catégorie, avec le Gotthardpass, au kilomètre 76,3, puis le Furkapass, au kilomètre 102,5, puis deux montées de 2ème catégorie, le Grimselpass, au kilomètre 118,9, et le Brünigpass, au kilomètre 159,9. La dernière ascension de la journée se situait donc à plus de 20 kilomètres de la ligne d'arrivée. Ce qui devrait permettre aux meilleurs puncheurs de se jouer la victoire d'étape. À moins qu'une échappée aille au bout...

 

Une échappée de six hommes prend le large

L'étape démarre sur les chapeaux de roue, et de nombreux hommes tentent de se glisser à l'avant dès le départ. Ils sont finalement six à y parvenir après une quinzaine de kilomètres. Les suivants : Reto Hollenstein (IAM Cycling), Philipp Deignan (Team Sky), Larry Warbasse (BMC), Cameron Meyer (Orica-GreenEDGE), Frederik Veuchelen (Wanty-Groupe Gobert) et Bjorn Thurau (Europcar). Pendant un bon moment, Linus Gerdemann (MTN-Qhubeka) tente de faire la jonction. Sans succès. Alors, lorsque les coureurs arpentent la première ascension du jour, le Hotthardpass, après 70 kms de course, l'écart avec le peloton est de 4'30". Au ravitaillement, à la-mi-course, et juste avant d'entamer le Furkapass, cette avance grandit à 5'20". 

C'est le moment choisi par le peloton pour donner un coup d'accélérateur, et à 80 kms du but, l'écart n'est plus que de trois minutes. Mais le pack relâche la pression quelques moments plus tard et laisse les six hommes reprendre le large. Au sommet du Grimselpass, à 60 bornes de l'arrivée, ce sont alors 4 minutes qui séparent les deux groupes alors que le temps est excécrable sur les routes du Tour de Suisse. La pluie et le vent incitent les coureurs à ne pas prendre trop de risques. Une longe descente se présente alors aux coureurs, et à 40 kms de la ligne, alors que Veuchelen a sauté, l'écart des 5 fuyards se réduit doucement, aux environs des 3'30", tandis que Pablo Lastras (Movistar) sort du pack. 

 

Warbasse et Deignan font la différence dans l'ultime bosse ...

A 30 bornes de la ligne, peu avant le pied de la dernière difficulté du jour, Garmin-Sharp prend les rênes du pack et ramène l'écart à 3'15". Lastras lui est encore intercalé alors que les échappés entament la dernière bosse du jour. Et la différence se fait rapidement parmi les échappés. Warbasse et Deignan semblent au-dessus, et lâchent Hollenstein. Thurau et Meyer, eux, tentent de s'accrocher. Derrière, le peloton mené par les coéquipiers de Rohan Dennis est encore bien conséquent et réduit peu à peu l'écart. Celui-ci est de 2'30" à 22 kms du but. Quelques instants plus tard, Thurau et Meyer craquent et laissent Warbasse et Deignan s'envoler.

Et c'est alors que ça s'enflamme dans le peloton également. Roman Kreuziger attaque, suivi par Bauke Mollema, et pléiade d'autres coureurs. Les favoris montrent le bout de leur nez mais Tony Martin remet de l'ordre et essaye de contrôler ! Au même instant, au sommet, à 20 kms du but, ce sont Warbasse et Deignan qui passent en tête. Thurau et Meyer passent 30" plus tard, ce qui reste du peloton à 1'30". Dans la descente, les deux hommes de tête ne se lâchent pas, mais à l'arrière, les favoris continuent de se fusiller. Ten Dam tente un moment sa chance, mais Thibaut Pinot (FDJ.fr) prend les commandes du peloton et tente de calmer les vélléités.

 

... mais Meyer revient dans la descente et les règle au sprint !

Après quelques offensives, le peloton se reforme finalement au fur et à mesure et plusieurs hommes rentrent de l'arrière. A 15 kms de la ligne, 1'20" sépare le duo et le pack, qui s'organise pour tenter de revenir. Mais le duo récupère un troisième homme, Cameron Meyer, auteur d'un joli effort dans la descente. Dans le peloton, Cannondale prend la chasse en main pour favoriser l'arrivée massive. Toutefois, au panneau des 10 kms, l'écart annoncé est encore de plus d'une minute. Le peloton ne reprend rien au trio, et aux 5 bornes, 55" séparent encore les deux groupes.

Tony Martin tente d'apporter son soutien dans les derniers kilomètres -pour défendre son maillot-, mais rien n'y fait, les échappés résistent admirablement et s'en vont se jouer la gagne. Sous la flamme rouge, les trois hommes sont roue dans roue et Warbasse emmène et lance aux 300 mètres ! Mais Meyer et Deignan sont bien calés, et c'est l'Australien qui se montre le plus véloce dans la dernière ligne droite. Meyer devance Deignan et Warbasse pour s'octroyer cette deuxième étape du Tour de Suisse. Le peloton est réglé quelques secondes plus tard par Peter Sagan. Tony Martin conserve son maillot jaune. 

Classement de l'étape 2

1AUSMEYER CameronMitchelton-Scott
2IRLDEIGNAN PhilipTeam Sky
3USAWARBASSE LawrenceBMC Racing Team
4SLKSAGAN PeterCannondale Pro Cycling+ 14"
5GBRSWIFT BenTeam Skyt.m.t
6SUIDILLIER SilvanBMC Racing Team
7NEDDE KORT KoenTeam Sunweb
8SUISCHURTER NinoVTT
9ITAGASPAROTTO EnricoAstana Pro Team
10RUSKOLOBNEV AlexandrKatusha-Alpecin

Classement général provisoire après l'étape 2

1ALLMARTIN TonyQuick-Step Floors
2NEDDUMOULIN TomTeam Sunweb+ 6"
4SLKSAGAN PeterCannondale Pro Cycling+ 19"
5NEDMOLLEMA BaukeTeam LottoNL - Jumbo+ 22"
6NEDSLAGTER Tom JelteTeam EF Education First+ 23"
7IRLDEIGNAN PhilipTeam Sky+ 27"
8ESPIZAGIRRE INSAUSTI IonMovistar Teamm.t.
9ITACATTANEO MattiaUAE Team Emirates+ 29"
10GBRKENNAUGH PeterTeam Skym.t.
Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Alexandre MIGNOT


Brèves

Transferts


Sondage

Qui est le coureur de l'année 2018 ?

















Partenaires