Tour de France
Tour de France - Prudhomme : 'Il y aura forcément des déçus' Photo : ASO

Tour de France - Prudhomme : "Il y aura forcément des déçus"

L'information est tombée jeudi : les équipes Cofidis et Wanty-Groupe Gobert seront bel et bien au départ du Tour de France le 6 juillet prochain à Bruxelles. Une annonce accueillie avec joie et soulagement par leurs membres. Christian Prudhomme, le patron de la Grande Boucle, a justifié l'attribution des deux premières invitations dans un entretien accordé au Télégramme : "On a fait exactement la même chose qu’en 2017 et en 2018. Autrement dit, nous avons choisi les deux premières équipes de la Deuxième division, ce qui deviendra d’ailleurs la règle de l’Union Cycliste Internationale (UCI) à partir de 2020. Cela aurait été totalement incohérent de ne pas retenir Wanty-Groupe Gobert et Cofidis. On l’a annoncé, dès mardi, dans la mesure où l’une des principales demandes des managers d’équipes, et elle est tout à fait légitime, c’est de connaître au plus tôt leur programme. On ne voulait pas faire attendre ces deux équipes".

Le parcours du Tour de France 2019, de Bruxelles à Paris

 

"Il y aura forcément des déçus et cette déception ne sera pas forcément illégitime"

Concernant les équipes candidates aux deux derniers tickets, Christian Prudhomme admet que le choix se fera entre Direct Energie, Arkéa-Samsic et Vital Concept - B&B Hôtels. "Oui, il y a trois équipes et ensuite, il y a quand même un trou, confie-t-il. Il y a une densité en Deuxième division qui n’existait pas les années précédentes. Depuis quinze ans que je suis dans le Tour de France, je n’ai d’ailleurs pas le souvenir d’avoir connu pareille densité. Cette densité fait que le choix des deux autres équipes invitées sera, quoi qu’il en soit, compliqué. Il y aura forcément des déçus et cette déception ne sera pas forcément illégitime".

Il précise : "Nous allons faire en fonction des résultats des premiers mois de la saison, mais pas seulement. Nous allons également tenir compte de ce qui a pu se passer autrefois sur le plan sportif. Il est évident que nous sommes tous conscients de ce qu’a réalisé Warren Barguil sur le Tour 2017 lorsqu’il a enthousiasmé la France. Il est évident que nous sommes tous conscients de ce qu’a réalisé Pierre Rolland sur le Tour de France. Je sais de quoi sont capables Arthur Vichot, Cyril Gautier, qui est un coureur magnifique d’abnégation, je sais ce que Jean-René Bernaudeau a apporté au cyclisme français, je connais le talent de Lilian Calmejane… Je sais tout cela. Mais, une fois que l’on a dit cela… Nous allons devoir faire un choix difficile et on sera malheureux pour l’équipe que l’on ne retiendra pas".

 

"De mi-mars jusqu’à la fin mai, tout est possible"

Pour ce qui est du moment où la décision finale sera annoncée, Prudhomme explique ne pas être encore fixé : "Sincèrement, je ne sais pas, je ne sais pas. De la fin de Paris-Nice (17 mars) jusqu’à 40 jours avant le départ du Tour de France (fin mai), comme le permet le règlement. De mi-mars jusqu’à la fin mai, tout est possible. Si on prend toutes les équipes françaises de Deuxième division sur Paris-Nice, ce n’est évidemment pas pour donner deux dernières invitations avant. Ensuite, on ne va évidemment pas attendre fin mai". Les prochaines semaines s'annoncent cruciales !

 

Quelles équipes seront invitées sur le Tour de France ?

  •  
  •  
  •  
Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Quentin BALLUE

Tous vos Pronostics et vos Paris sur les courses de Cyclisme c'est ICI 

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu


Brèves

Transferts


Sondage

Quelles équipes seront invitées sur le Tour de France ?










Partenaires