Tour de France
Tour de France - Vincenzo Nibali : 'Je ne suis pas inquiet' Photo : @Bahrain-Merida

Tour de France - Vincenzo Nibali : "Je ne suis pas inquiet"

L'un des grands favoris de la 105ème édition du Tour de France vient d'entamer la phase finale de sa préparation pour le principal objectif de sa saison 2018 déjà florissante. Vincenzo Nibali se trouve en effet dans les Dolomites en compagnie de ses futurs lieutenants, plus précisément à Flora Alpina à 1918 mètres d'altitude. Récemment le Requin de Messine a traversé le Dauphiné en fantôme, se concentrant uniquement sur une prise de rythme de course et non sur le résultat (24ème au final). Avant cela il avait effectué avec son écurie un long stage sur le Mont Teide dans les Canaries. Il s'est exprimé longuement auprès de CyclingNews sur son approche de ce grand rendez-vous.

Suivez tout le cyclisme 2.0 avec Cyclism'Actu TV

"Faire ce qui a fonctionné par le passé"

Pendant une dizaine de jours, l'Italien enchaînera les longues sorties montagneuses et les sorties en vitesse derrière scooter en compagnie de son entraîneur Paolo Slongo, ainsi que des séances de contre-la-montre. Lui et son staff veulent reconstruire le programme qu'il avait adopté en 2014 lorsqu'il avait écrasé le Tour de France, certes privé de Contador et Froome mais il avait montré une parfaite maîtrise de la course avec 4 victoires d'étape à la clé. Lors d'une conférence de presse organisée sur place, Nibali a déclaré à ce sujet : "Nous essayons de faire ce qui a fonctionné dans le passé, ajoutant des choses supplémentaires chaque fois pour chaque nouvel objectif. Le Dauphiné n'a pas été très bon en terme de résultats mais je ne suis pas inquiet, en effet, je suis assez content de la façon dont les choses se sont déroulées et je vais bien, je sais que nous avons déjà bien travaillé et nous allons travailler dur pour être à un niveau élevé pour le Tour de France, c'est ce que vous ressentez après une course comme la Dauphiné qui compte, surtout à ce moment de la saison."

"Finir sur le podium, après sur quelle place ?"

A 33 ans, l'Italien sera le plus âgé de tous les favoris à s'aligner au départ en Vendée. Mais on voit que l'âge ne l'affaiblit pas pour le moment, à en voir son début de saison impressionnant avec une victoire sur Milan-San Remo. S'il apparaît moins fort en montagne que ses futurs grands rivaux (Quintana, Landa, Froome, Bardet...), le double vainqueur du Giro apparaît comme le plus expérimenté d'entre eux et capable de renverser des situations compromises à l'instar d'un coureur comme Contador. Il l'avait fait en 2016 sur le Tour d'Italie, où il avait remonté tout son retard en deux jours pour s'accaparer le maillot rose. Cette expérience fait aussi que malgré son ambition de victoire toujours dévorante, le "Requin de Messine" garde les pieds sur terre : "Le but final est de finir sur le podium, je suis un peu superstitieux et je ne veux pas dire quelle étape du podium j'espère terminer, mais bien sûr, le meilleur est le meilleur. Je suis ambitieux, mais je pense qu'il est également important d'être réaliste, je vais affronter d'énormes rivaux et il est donc important de garder les pieds sur terre et de se battre jusqu'à la fin".

"L'âge est aussi un signe d'expérience. Je ne suis pas inquiet pour mon âge, je sais que j'ai pris deux bonnes places sur le podium la saison dernière: troisième au Giro, à neuf secondes de la deuxième place, où Dumoulin a gagné beaucoup de temps dans les contre-la-montre. ce qui était une course très différente, mais très explosive, j'ai terminé deuxième à Froome, donc je n'étais pas loin de la première place. Maintenant, nous allons essayer de gagner le Tour de France, je pense que je suis le plus ancien prétendant au classement général cette année, j'ai un an de plus que Froome, mais dans le cyclisme moderne, il s'agit d'être de plus en plus en forme et aussi frais que possible pour les grandes courses et je pense que mon expérience peut aider. Le Tour sera dur du début à la fin. L'étape du Nord sera un vrai Paris-Roubaix et le placement décidé sur l'étape de Bagnères-de-Luchon est une blague : cela ne changera pas grand chose, nous sommes des pilotes professionnels et si vous êtes forts, cela ne vous prendra pas longtemps avant de prendre la tête".

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Jean LEBRETON

Tous vos Pronostics et vos Paris sur les courses de Cyclisme c'est ICI 

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu


Brèves

Transferts


Sondage

Qui remportera Tirreno-Adriatico ?












Partenaires