Tour d'Abu Dhabi
Tour d'Abu Dhabi - Izagirre : 'J'aime les courses d'une semaine' Photo : Sirotti

Tour d'Abu Dhabi - Izagirre : "J'aime les courses d'une semaine"

Au Tour d'Abu Dhabi, les favoris pour le classement général attendent encore jusqu'à samedi pour se livrer bataille dans le contre-la-montre puis sur l'ultime étape de montagne de dimanche. Parmi eux se trouve Ion Izaguirre qui effectue là sa course de rentrée depuis sa chute sur le prologue du dernier Tour de France. L'Espagnol de la Bahraïn-Merida s'est confié à Marca pour exprimer ses sensations pour sa nouvelle saison.

"Les sensations sont bonnes"

Comme Luke Rowe, le coureur basque a pour objectif principal sur cette course de retrouver les bonnes sensations en course avant d'entâmer les grandes courses d'une semaine qui commenceront début mars. Malgré cela il garde un oeil intéressé au classement général : "Les sensations sont bonnes, jusqu'ici il n'y a pas eu de chutes, j'ai pu m'entraîner convenablement et jusqu'à présent, en course ou en entraînement, tout s'est bien passé et je ne peux pas me plaindre ... Nous verrons comment je réponds ici à Abu Dhabi. Le chrono fera une décision, alors nous devons si les forces répondent dimanche. Si je peux, je vais essayer".

"Paris Nice, le Tour du Pays Basque et les classiques"

Les objectifs printaniers du coureur de 29 ans vont comme souvent se concentrer autour des courses d'une semaine. Il espère d'abord briller sur Paris-Nice où il avait terminé à la 7ème place l'an dernier mais également sa course locale avec le Tour du Pays Basque : "Mes objectifs sont à Paris-Nice, au Pays Basque et dans les classiques, je ne suis pas dans ma meilleure forme, mais j'espère l'être dans deux semaines."

"Je serai avec Vincenzo sur le Tour"

Celui qui a vu son frère Gorka le rejoindre cet hiver en provenance de la Movistar devrait en toute logique être aligné au départ de Vendée en juillet en tant que coéquipier de luxe de Vincenzo Nibali qui tentera de décrocher une deuxième couronne à Paris: "Quand vous allez à un grand Tour avec un leader, vous ne pouvez pas penser à avoir de la liberté. Je serai avec Vincenzo sur le Tour mais si j'ai une chance je saisirai l' occasion". Les courses d'une semaine demeurent donc la priorité du natif d'Ormaiztegi : "Les courses d'une semaine sont celles que j'aime et où je me sens bien, c'est dans ce type de tests que je peux faire des différences. Cette année, je me sentirai très proche du Tour du Pays Basque, où j'ai déjà fait deux podiums devant mon public, et Paris Nice". 


Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Jean LEBRETON