Weekly News

Bjarne Riis : "Thomas Voeckler est un client"


Journée de repos sur le Tour, ce lundi, et nous sommes allés à la rencontre de la Saxo Bank et de son manager Bjarne Riis à son hôtel et le Château de Rochegude (Drôme). Bjarne Riis, manager général de la Saxo Bank, se montre confiant au micro de Cyclism'Actu quand à la suite du Tour de France et à une possible victoire de son coureur à Paris dimanche prochain. Mais en attendant, c'est Thomas Voeckler qui déjoue les pronostics et qui porte le maillot jaune. Aujourd'hui, le Français surprend et commence à faire peur.

"Pour le moment c'est Thomas Voeckler qui a l'avantage", concède le manager Danois. "Il a une belle avance et il a réussi à suivre les meilleurs en montagne jusqu'à présent", poursuit-il avant d'avouer qu'on peut aujourd'hui cataloguer Thomas Voeckler comme un client à la victoire finale. "Il faut vraiment le considerer comme un client et ce même si c'est une surprise pour tout le monde."

Personne n'aurait cru il y a une semaine que le coureur d'Europcar soit capable de suivre jusqu'au bout les cadors dans les Pyrénées. En sera-t-il capable dans les Alpes ? En tout cas, Thomas Voeckler fait peur et Bjarne Riis se demande même s'ils n'ont pas fait une erreur en le laissant partir et prendre le maillot jaune. "On se demande maintenant si on n'a pas fait une erreur de le laisser partir." La France se met à rêver mais pourtant le plus dure reste à venir, les Alpes. Autant dire que rien n'est fait.

Alberto Contador, loin de sa forme du Giro dans les Pyrénées n'a pas fait une croix sur le Tour et se sent de mieux en mieux à l'approche du massif alpestre. Bjarne Riis n'a pas souhaité parler de tactique de course bien qu'il soit évident qu'il devra attaquer à plusieurs reprises. "Pour Alberto, je ne peux pas dévoiler notre tactique, mais c'est sûr qu'il va falloir attaquer. Pour l'instant je suis content car Alberto progresse tandis que nos adversaires n'ont pas montré de signe de progression. C'est quelque chose, pour nous, de très positif." Alberto pointe, ce lundi, à 4 minutes du maillot jaune et à 2 des cadors. "C'est vrai 4 minutes de retard c'est beaucoup mais tout peut changer en une journée", poursuit le manager de la Saxo Bank. S'ils devaient pointer le plus sérieux candidat à la victoire finale et donc le plus dangereux adversaire d'Alberto ce serait Cadel Evans. "Le plus gros client pour nous je pense que ce sera Cadel Evans", conclut-il.

Propos receuillis par Alexandre Rolin

Photo : Cyclism'Actu

Publiée le



Partager cet article



Vous Ici? Ekoï VeloDeal

Par Alexandre Rolin

Publiée le



Toujours plus de Cyclisme