Route
Route - Van Avermaet : 'Jim Ochowicz a toujours été honnête' Photo : CCC Team

Route - Van Avermaet : "Jim Ochowicz a toujours été honnête"

Greg Van Avermaet fait partie des quelques coureurs qui sont restés fidèles à son équipe BMC, devenue CCC Team en 2019. Exit les Richie Porte, Rohan Dennis, Stefan Küng, Jurgen Roelandts, Dylan Teuns, Tejay van Garderen ou encore Jempy Drucker, le champion olympique se retrouve désormais à la tête d'une formation bien différente de celle qu'il connaissait. Dans une interview pour Cyclingnews, il a expliqué à quel point il était important pour lui de rester loyal envers son équipe : "Ils m'ont supporté pendant tant d'années. Je suis arrivé en 2011 dans le rôle d'un équipier, et j'ai fait mon chemin jusqu'au sommet. Je suis enfin arrivé là où je voulais être, j'ai dû me battre très longtemps pour être capable d'être un leader sur les Classiques, et ces deux dernières années j'étais dans cette position, donc je n'aurais abandonné pour rien au monde", a-t-il expliqué. "Si mon boss me soutient pendant toutes ces années, je ne serai pas le gars qui partirait à la première offre, on parle de respect, d'être honnête, ce que Jim Ochowicz (le manager de l'équipe) a été avec moi. Il a toujours été clair. J'ai toujours eu confiance en lui, et il a toujours été correct."

Greg Van Avermaet vainqueur de Paris-Roubaix 2017

En devenant CCC, l'équipe de Van Avermaet n'a pas seulement changé de nom, elle a également changé d'identité : "C'est un concept différent. Avec BMC on était l'une des cinq meilleures équipes World Tour, on pouvait gagner presque toutes les courses auxquelles on participait, avec les gars pour le classement général, moi sur les Classiques, Rohan ou Stefan sur les chronos. On était partout", explique le Belge. "Maintenant c'est une équipe différente, une tactique différente. On est plus au milieu, je pense. On a un bon budget, mais pas le plus gros. Si on trouve un autre sponsor en avril, on pourra peut-être améliorer l'effectif, mais je pense que l'équipe est déjà assez bonne pour obtenir de bons résultats, surtout sur les Classiques. Sur les courses d'une semaine et les Grands Tours, on aura une stratégie plus ouverte, on pourra prendre les échappées."

Quoiqu'il en soit, Van Avermaet a toujours la même ambition sur les Classiques, où il espère encore briller. Certes, Jempy Drucker et Stefan Küng, deux coéquipiers importants, sont partis, mais il pourra compter sur les nouveaux venus Lukasz Wizniowski et Guillaume Van Keirsbulck, ainsi que sur Michael Schär et Fran Ventoso, deux des rares coureurs qui sont restés dans l'équipe. "J'espère en gagner une belle, mais il n'y a que six ou sept courses durant les Classiques de printemps. Donc si je peux en gagner une... L'an passé j'ai manqué le coche, après avoir presque tout gagné en 2017, j'ai bien couru mais je n'ai pas gagné. Un coureur comme moi veux gagner, donc j'espère retrouver le chemin de la victoire. Mais je ne suis pas non plus un gars qui remporte 10 courses par an. On ne peut pas attendre ça de moi car je ne suis pas un sprinteur, mais si je peux en gagner une belle, ça compte pour plus que plusieurs petites. C'est ce que j'espère faire."

Parmi ces grosses courses, une manque particulièrement à son palmarès : le Tour des Flandres. "Ce n'est pas une obsession, pas encore", assure Van Avermaet. "Je pourrais ne jamais le gagner. Je serais quand même heureux de ma carrière. Si vous m'aviez dit quand j'étais jeune que je gagnerais toutes ces courses, je n'y aurais jamais cru. Je suis très relax par rapport à ça. Si je ne gagnes pas le Tour des Flandres, c'est comme ça. Mais j'ai vraiment l'ambition de le gagner. Ce n'est pas que ça doit arriver, c'est que je le voudrais."

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Tous vos Pronostics et vos Paris sur les courses de Cyclisme c'est ICI 

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu


Brèves

Transferts


Sondage

Quelles équipes seront invitées sur le Tour de France ?










Partenaires