Route
Route - Steven Tronet : 'Me donner les moyens de continuer' Photo: Sirotti

Route - Steven Tronet : "Me donner les moyens de continuer"

Alors que les jeunes coureurs de la future ex-équipe Armée de Terre sont encore sous le choc, l'incompréhension et le dépit après l'annonce faite par le ministère des Armées vendredi de supprimer pour des motifs encore flous la formation professionnelle de trosième division, cela n'est en revanche pas le cas du plus expérimenté Steven Tronet 31 ans, qui après l'émotion de la nouvelle préfère se pencher sur la suite comme il l'a déclaré lors d'une interview chez nos confrères de La Voix du Nord.

L'équipe Armée de Terre ne repartira pas

 

"Je vais me donner tous les moyens de continuer"

S'il est plus qu'incertain de retrouver une équipe la saison prochaine, le champion de France suprise en 2015 à Chantonnay a déclaré avoir "déjà repris l'entraînement de façon sérieuse depuis la semaine dernière". Le Calaisien est toujours déterminé à se relancer après deux années compliquées chez les professionnels notamment chez Fortuneo l'an dernier: "L'armée de Terre m'avait permis de retrouver un certain épanouissement. Je comptais sur l'année 2018 pour me relancer". L'ancien sociétaire de l'équipe Auber-93 regrette surtout le futur destin de ses jeunes coéquipiers: "Moi, j’ai déjà fait ma petite carrière. Mais un garçon comme Jordan Levasseur (22 ans), qui est plein de talent, ne mérite pas de débuter sur une telle désillusion". 


Une mesure pour boucler un budget en hausse?

Le ministère des armées doit en effet trouver encore 110 millions d'euros pour boucler son budget 2017. Ce même budget en hausse significative du fait des multiples interventions militaires arbitraires dans lequel l'Etat s'est engagé à l'étranger a reçu l'aide bien précieuse de la solidarité inter-ministérielle, qui lui a récemment versé 400 millions d'euros comme précisé dans La Tribune. On peut alors se poser légitimement la question si l'arrêt brutal de l'EC Armée de Terre décidé par la ministre Florence Parly n'est pas motivé par la simple idée de réaliser quelques économies, quitte à briser la carrière de coureurs ayant sacrifiés une partie de leur jeunesse (bien que la plupart restent sous contrat dans l'armée)... 

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Jean LEBRETON


Brèves

Transferts


Sondage

Quel est le coureur de l'année 2017













Partenaires