Route
Route - Nairo Quintana : 'Ce n'était pas ma meilleure année' Photo : Sirotti

Route - Nairo Quintana : "Ce n'était pas ma meilleure année"

Après une saison moyenne et des résultats décevants, Nairo Quintana est revenu sur son année 2018 et les perspectives pour 2019. Lors de la réunion de l'équipe Movistar à Pampelune, le Colombien a expliqué :"Je n'ai pas rempli tous mes objectifs cette année, et si ça ne marche pas, on dirait que vous n'avez rien fait toute la saison. Mais je ne manquais pas au combat, j'étais là, à me battre, parfois mieux et parfois pire. Ce qui est évident, c'est que ce n'était pas ma meilleure année et ce que nous espérions. Je n'avais pas cette étincelle sur le Tour et sur la Vuelta. J'ai eu une chute pendant le Tour, ce qui m'a touché et j'ai toujours des effets durables, mais nous pensions toujours au Tour."

Le parcours du Tour de France 2019 en 3D

L'ancien vainqueur du Giro 2014 et de la Vuelta 2016 a essayé d'analyser les causes des derniers échecs sur le Tour ou la Vuelta :"Il y a différentes choses et nous avons clairement fait quelque chose de mal pour ne pas être en forme. L'année prochaine, nous allons essayer de faire mieux, et il est clair que je referai le Tour de France, c'est ce que m'a dit Eusebio Unzue. Cela va se passer. Je veux donc me remettre au travail. Nous devons regarder ce que nous avons fait dans le passé, quand je suis monté sur le podium du Tour, et répéter plus ou moins cette stratégie. C'est l'idée de 2019. Nous en avons fait trop et dans la Vuelta, j'étais épuisé. J'ai toujours voulu être là-haut, mais bien que la première partie de la course se soit bien déroulée, je me suis évanouie dans la seconde." Nairo Quintana a aussi souhaité répondre à ceux qui le jugent trop attentiste :"Cela me fait rire. Si vous ne pouvez pas attaquer, vous ne pouvez pas attaquer. Pour quoi vais-je attaquer au profit des les gars qui suivent toujours les roues tous les jours de leur vie? Pourquoi n'attaquent-ils pas? ".

De plus, le Colombien de la formation Movistar a livré sa position sur les capteurs de puissance. Comme son coéquipier Valverde, il aimerait voir ce système disparaître des courses pour revenir à un sport moins contrôlé. Sur ce sujet, Quintana a déclaré : "Ces jours-ci, tout est tellement contrôlé et mesuré avec des puissances, que tout le monde sait combien de temps la durée d’une attaque peut durer et à quelle vitesse, et quiconque attaque en premier finit par payer le prix le plus élevé. Mais à 350, 400 watts, qui va attaquer ? Les gens aiment faire des commentaires sur les raisons pour lesquelles ils devraient attaquer, mais quand ils [Team Sky] suivent ce rythme, ils savent que personne ne le peut. C'est à l'avantage de Sky de courir comme ça. S'ils interdisaient les compteurs d'électricité, ce serait mieux".

Pour conclure, le petit grimpeur de la Movistar a donné des indications sur son avenir au sein de la formation espagnole. Il a expliqué qu'il n'était pas question pour lui de quitter l'équipe alors que son contrat se termine fin 2019. Quintana a même ajouté qu'il entamerait des discussions sur son contrat au cours de l'année prochaine, avant de conclure par :"Nairo restera dans les environs". 

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Thomas LANGEARD