Route - Lappartient : "La Sky devrait suspendre Chris Froome" #Froome #TeamSky #Lappartient #Giro101 #UCI - Cyclism'Actu
Route
Route - Lappartient : 'La Sky devrait suspendre Chris Froome' Photo : Sirotti

Route - Lappartient : "La Sky devrait suspendre Chris Froome"

Après s'être déjà exprimé sur le sujet auprès du Neue Zurcher Zeitung, le président de l'UCI David Lappartient a de nouveau évoqué le cas Christopher Froome, cette fois pour Le Télégramme. La situation du Britannique alimente les discussions depuis plus d'un mois maintenant alors qu'une quantité de salbutamol deux fois supérieure au seuil autorisé ait été retrouvée dans son organisme lors d'un contrôle effectué pendant le Tour d'Espagne. Et alors que le Mouvement pour un Cyclisme Crédible a communiqué il y a plusieurs semaines pour demander à ce que Sky suspende provisoirement Froome afin de "procéder à leur défense en toute quiétude et éviter les crispations", une démarche jugée "intéressante" par notre chroniqueur Daniel Mangeas, David Lappartient s'est lui aussi montré favorable à cette option. 

Chris Froome, un contrôle "anormal" sur la Vuelta

"Sky devrait suspendre Froome. Sans parler de la question de la culpabilité, ce serait plus simple pour tout le monde. Ce n'est pas à moi d'intervenir pour le moment, mais Dave Brailsford doit prendre ses responsabilités. Je pense que le peloton le veut aussi, et les coureurs sont fatigués d'être associés au dopage", explique le Français. Avant de poursuivre : "Que le résultat soit anormal ou pas, de manière naturelle ou frauduleuse, c'est terrible. Aux yeux du grand public, il est déjà coupable. C'est à Froome de démontrer les raisons qui ont pu conduire à une telle concentration de salbutamol, la charge de la preuve lui incombe. A partir de là, le Legal Anti-Doping Services (LADS) de l'UCI verra si ses arguments sont recevables. Si ce n'est pas le cas, une sanction qui peut être de deux ans lui sera proposée. S'il ne l'accepte pas, on ira au tribunal antidopage de l'UCI avec possibilité d'appel, d'un côté comme de l'autre devant le TAS (Tribunal arbitral du sport). On est parti pour une bagarre juridique qui va durer longtemps. Elle peut au moins durer un an. C'est ce que nous voulons éviter à tout prix". Un souhait largement partagé dans le monde du cyclisme, des coureurs aux organisateurs, en passant par les suiveurs.

 

A LIRE AUSSI :

Dopage - Chris Froome, un contrôle "anormal" sur La Vuelta ! cliquez ICI

Dopage - Chris Froome : "Je fournirai les informations dont l'UCI a besoin" cliquez ICI

Dopage - Dave Brailsford : "Froome a suivi les conseils médicaux" cliquez ICI

Dopage - Chris Froome : la relaxe ou la fin de carrière ? ICI

Dopage - Romain Bardet : "On est ridicules" ICI

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Quentin BALLUE


Brèves

Transferts


Sondage

Faut-il supprimer les capteurs de puissance en course ?







Partenaires