Route
Route - La FFC lance un championnat de France Espoir féminin Photo : @CROS_Normandie

Route - La FFC lance un championnat de France Espoir féminin

Dans un communiqué du 12 février, la Fédération Française de Cyclisme a indiqué ses nouvelles réglementations dans le cadre de son plan de féminisation débuté en 2015. La fédération souhaite en premier lieu structurer la Coupe de France féminine. A partir de cette année, les équipes devront y présenter un minimum de quatre concurrentes et un maximum de huit concurrentes. Toutes les formations de Division Nationale devront être au départ de chaque manche. Enfin, la FFC désire encourager la création d'épreuves féminines en amenant les structures de Division Nationale ou club d'appartenance d'une des coureuses de l'effectif, pour les structures départementales et régionales, à organiser une compétition féminine durant la saison. De plus, la fédération change le format de la Coupe de France Minimes-Cadettes dont les manches se dérouleront en ouverture des étapes de Coupe de France Cadets des départements, avec une épreuve finale nationale en fin de saison. Par ailleurs, un Championnat de France Espoir féminin se déroulera à l'occasion des Championnats de la France de l'Avenir, comme c'est le cas chez les hommes. Jusqu'alors, la course Espoir était commune avec l'épreuve des Elites. Les coureuses de la catégorie Espoir pourront d'ailleurs toujours se présenter au départ de la compétition Elite.

Gladys Verhulst, championne de France Espoir en 2018

Le plan de féminisation, adopté dans la perspective des Jeux olympiques de Paris 2024, ne concerne pas que la route. Ainsi, six nouvelles catégories féminines ont été créées en BMX et une convention avec la Fédération Française de Triathlon, signée en janvier 2019, permettra au triathlètes de courir les courses inscrites au calendrier de la FFC et réciproquement. L'accent sera également mis sur la féminisation du corps arbitral de la fédération en mettant en place un plan d'accompagnement et différentes mesures de soutien pour inciter les femmes à s'inscrire aux formations et examens d'Arbitres. La FFC songe en particulier aux anciennes compétitrices et aux mères de jeunes compétiteurs. L'objectif est d'avoir deux femmes par comité régional. La présence des femmes dans l'arbitrage n'a pas vocation à se cantonner aux régions et départements. La fédération souhaite qu'elles soient aussi présentes sur les plus grandes épreuves comme le Tour de France.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François D'Hubert

Tous vos Pronostics et vos Paris sur les courses de Cyclisme c'est ICI 

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu