Route
Route - Joxean Matxin a 'pleinement confiance en Fabio Aru' Photo : Sirotti

Route - Joxean Matxin a "pleinement confiance en Fabio Aru"

Malgré quelques victoire de qualité, l'année 2018 de l'équipe UAE Team Emirates a été plutôt décevante au niveau comptable. Ses principaux coureurs tels que Dan Martin ou Alexander Kristoff ont su limiter la casse, notamment sur le Tour de France avec deux victoires d'étape et une 8ème place au général pour l'Irlandais. Mais la grande déception de l'équipe UAE est sans conteste Fabio Aru. Arrivé l'hiver dernier après un transfert en catimini de chez Astana, le Sarde n'a jamais été au niveau de ses rivaux sur le Giro, abandonnant sans forces sur la 19ème étape. Malgré tous ses résultats en dessous des objectifs, le directeur sportif Joxean Matxin espère un rebond en 2019, comme il l'a confié lors d'une interview à Marca.

Le parcours du Tour de France 2019 en 3D

"J'ai pleinement confiance en Aru, en tant que coureur et en tant que personne"

En débutant l'année 2018, les ambitions de l'équipe émirate étaient clairement réhaussées, en témoigne les sommes d'argent engagées dans le projet. Fabio Aru faisait office de pièce maîtresse de la réussite de l'équipe sur les Grands Tours. L'investissement est forcément une déception à l'arrivée où l'Italien n'a jamais semblé si peu performant depuis qu'il court au plus haut niveau. Matxin a tenté d'en évoquer certaines raisons : "Fabio Aru n'a pas été à son meilleur en raison de nombreuses petites choses qui l'ont retenu : tomber en Catalogne quand il se porte bien et bien d'autres choses ont ralenti le développement de sa saison. Il n’a pas eu de résultats au niveau du chiffre, mais je n’arrête pas de faire confiance. Je crois absolument en Fabio Aru. Il a du caractère et il le montre même quand il tombe, comme vous l'avez vu sur la Vuelta. Je ne pense pas qu'il soit démoralisé non plus, mais il est normal qu'il ne se lève pas avec la même force que lorsque l'on se remet d'une simple chute ou d'une course qui tourne mal. Ce n'est pas la même chose de récupérer en gagnant, que de retomber. J'ai pleinement confiance en lui, en tant que cycliste et en tant que personne."

"Nous étudions des alternatives"

Très active sur le marché des transferts, UAE Team Emirates a recruté d'autres piliers pour la saison qui arrive, à commencer par Fernando Gaviria. Le sprinteur colombien de la Quick-Step vient renforcer les rangs déjà bien garnis par Alexander Kristoff. Le champion d'Europe a d'ailleurs averti qu'il ne voudrait pas jouer le rôle de poisson-pilote pour son homologue. Matxin veut de son côté jouer la double carte et l'apaisement pour ses sprinteurs : "Avoir travaillé sur Quick Step et mon amitié avec Patrick Lefevere ont influencé, parce que c'était un coursier qui avait un contrat en vigueur. Il est clair que la proximité que j'ai avec lui et l'amitié avec Patrick ont ​​aidé. Il est très clair que la contribution de Kristoff est très importante. Ce que nous voulions, c'était de faire un pas de plus en matière de qualité. Je ne pense pas que cela effraie quiconque d'avoir deux sprinteurs. Nous renforcer avec un autre sprinteur ne veut pas dire que nous ne faisons pas confiance à Kristoff, bien au contraire, nous en voulions deux. Nous y avons réfléchi et nous l'avons fait. Kristoff est un grand sprinteur et Gaviria aussi."

 
Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Jean LEBRETON