Route
Route - Jérôme Pineau présente ses 4 directeurs sportifs Photo : @cyclismactu / CyclismActu.net

Route - Jérôme Pineau présente ses 4 directeurs sportifs

Jérôme Pineau a annoncé les quatre directeurs sportifs de sa nouvelle équipe Vital Concept. Il s'agit de Didier Rous, Jimmy Engoulvent, Gilles Pauchard et Yvonnick Bolgiani. Dans un entretien avec Ouest France, il est revenu sur son choix en présentant en détails ces quatre hommes qui ont tous un parcours différent mais des valeurs humaines indispensables qui ont conquis Pineau, entre "l'évidence" Didier Rous, Jimmy Engoulvent "le chef de meute", Gilles Pauchard "le tacticien" et Yvonnick Bolgiani "l'éducateur".

Jérome Pineau évoque sa relation avec Bryan Coquard

Tout d'abord, il y a Didier Rous, 47 ans, anncien coureur qui était directeur sportif de l'équipe Cofidis depuis 2011. "Didier, c'est une évidence", annonce Pineau. "Nous avons passé de bons moments ensemble en tant que coureurs. Il a beaucoup compté pour moi sur le vélo. Il a des valeurs, la même vision de notre sport. C’est quelqu’un d’entier, sans double personnalité, jusqu’au boutiste. C’est un défaut mais aussi une qualité… Il a vécu La Boulangère. Nous n’étions pas les meilleurs mais nous sommes parvenus à faire de belles choses. C’est justement ce que j’ai envie qu’il retrouve de l’autre côté de la barrière, cet élan. C’est la personne idéale pour mettre en place un collectif. C’est un meneur d’hommes. J’ai souvenir d’un déjeuner en commun au mois de juin. Bryan Coquard était présent. Il a compris que c’était la personne qu’il lui fallait pour relancer sa carrière. Didier sait parler aux jeunes, tirer le maximum des garçons."

Jimmy Engoulvent, 37 ans, est le plus jeune des quatre. Retraité des pelotons en 2015, il était directeur sportif au sein de l'équipe Direct Energie avant de de rejoindre Vital Concept. "C’est d’abord quelqu’un en qui j’ai énormément confiance", déclaré Pinaeu. "Je sais que je pourrais me reposer sur lui. Il dit toujours ce qu’il pense, possède un avis très tranché mais sait défendre sa cause. Il est l’homme d’un projet sportif, une personne très professionnelle, très appliquée notamment sur ses briefings. Il connaît le sprint et Bryan. Nous avons vécu de belles et grandes choses ensemble sur un vélo et on partage toujours énormément dans la vie de tous les jours. C’est peut-être pour cela qu’on peut jouer ensemble au football le mercredi soir et se dire merde le jeudi matin avant d’aller boire une bière ensemble le soir même ! Je le redis, j’ai construit mon équipe sur des valeurs humaines. Je suis peut-être naïf mais j’ai tendance à croire qu’il est plus facile de se dire les choses quand on se connaît bien. Je le vois comme un chef de meute."

Gilles Pauchard, 49 ans, est moins connu que Rous et Engoulvent mais n'en est pas moins expérimenté. Pour Pineau, ce choix sonnait d'ailleurs comme évident : "On se connaît depuis très longtemps pour s’être croisé alors que je me trouvais encore dans les rangs amateurs", a-t-il expliqué. "Gilles est peut-être moins connu du grand public mais il faut savoir qu’il a travaillé pour Saur où Jimmy l’a côtoyé et une équipe comme Cannondale. Cette saison, il pigeait pour la FDJ et CR4C Roanne. Il est très humain et dispose d’une grande connaissance du milieu amateur. Il aura d’ailleurs chez nous un rôle de tacticien et de scoot pour alimenter notre réservoir du VCP Loudéac. Il sait organiser, a un vrai bon discours, maîtrise la com et le terrain, dispose d’un vrai recul sur les choses et sait faire l’ascenseur entre amateurs et professionnels. Je veux dire par là que ce sera un parfait complément à Didier et Jimmy. Lui aussi, ça coulait de sources."

Enfin, Pineau comptera aussi sur Yvonnick Bolgiani. Cet homme de 43 ans, "présent dans le projet dès le départ", sera surtout un atout auprès des jeunes coureurs : "Pour lui, c’est la continuité du travail effectué au VC Cholet puis au VCP Loudéac. On parle d’un très bon éducateur qui va accompagner les gamins amenés à faire leurs premières armes dans le monde professionnel. Il est dans l’humain, exactement dans le projet. J’ai envie de rajouter qu’il parle peu mais ses mots sont pesés. Il aspirait à passer à l’étage au-dessus, je suis persuadé qu’il y sera parfaitement à sa place. Il sait d’où il vient et il sait rappeler aux jeunes."

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY


Brèves

Transferts


Sondage

Pensez-vous, comme Cyrille Guimard, que David Gaudu n'est pas prêt pour le Tour de France ?







Partenaires