Route
Route - Elia Viviani : 'Je peux gagner Milan-San Remo' Photo : @TeamSky

Route - Elia Viviani : "Je peux gagner Milan-San Remo"

Après une saison 2016 consacrée à la piste et terminée en apothéose en août à Rio avec un titre olympique d'Omnium, Elia Viviani se tourne désormais uniquement sur la route pour les deux prochaines saisons à venir, et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il à de l'ambition. Son objectif ? Milan-San Remo. Lors du rassemblement du Team Sky à Majorque ce week-end, l'Italien a parlé de ses objectifs dans un entretien avec CyclingNews. "Aux Jeux Olympiques, je pense que beaucoup de personnes autour de moi ne pensaient pas que j'était capable de remporter la médaille d'or. C'est pareil, certains pensent que je ne peux pas gagner San Remo mais je veux prouver le contraire. La chose la plus importante est de penser que je peux gagner, que l'équipe le pense aussi. Je ne pourrai pas gagner dès cette année, mais je vais travailler jours après jours, étapes par étapes afin d'être prêt le jour de la course. C'est mon objectif principal et nous allons travailler pour cela." En effet, le coureur de 27 ans à déja pris le départ de la "Primavera" par trois fois mais n'a jamais pu se retrouver dans l'emballage final avec au mieux une 84e place l'an passé.  

Rio 2016 - Elia Viviani titré malgré une chute

 

Pour atteindre ses objectifs, Viviani a travaillé dès cet hiver avec Rod Ellingworth, son entraîneur, afin de réadapter son style de course à la route, avec notamment une perte de masse musculaire dont il avait besoin pour la piste. Il commencera la saison au Tour de San Juan avec la séléction italienne avant de se rendre sur le Tour de Dubaï qui offre plus d'arrivée au sprint que le Tour Down Under, et enfin d'enchaîner sur le Tour d'Abu Dhabi, la Strade Bianche et sur le Tirreno-Adriatico. Il s'est également exprimé au sujet du reste de sa saison et de ses objectifs plus large. "La saison dernière j'ai moins gagné que les saisons précédentes. Ma première année j'ai gagné trois étapes, l'an passé seulement deux (3 Jours de la Panne et Dubaî Tour). Maintenant, je veux gagner beaucoup de courses sur la route avec le maillot de l’équipe Sky. Avoir comme objectif les meilleures courses, comme les étapes du Giro ou encore Milan-San Remo, Gand-Wevelgem et Plouay, toutes les classiques pour les sprinteurs. C'est mon but pour les deux prochaines années."

 

Enfin, l'Italien n'exclut pas une retour sur piste afin de préparer Tokyo en 2020, "Si l’Omnium reste le même que celui que j’ai gagné, je pense que je ne reviendrai pas, car il est stressant et je dois prendre du temps pour le travailler. Mais si le nouvel Omnium est maintenu, alors je serai de retour pour TokyoSinon, j’aurai une autre motivation avec la poursuite par équipe."  

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Renaud BOYER


Brèves

Transferts

Sondage

Qui remportera le 100e Tour d'Italie (5-28 mai) ?
















Partenaires