Route
Route - Campenaerts : 'Gagner un contre-la-montre WorldTour' Photo : Sirotti

Route - Campenaerts : "Gagner un contre-la-montre WorldTour"

Victor Campenaerts a récemment fait part de son intention de s'attaquer au record de l'heure en 2019. Toujours détenue par Bradley Wiggins depuis 2015 (54,526km parcourus), la fameuse marque mondiale demeure un rêve pour les meilleurs rouleurs du monde. Le champion d'Europe du contre-la-montre a livré au Het Nieuwsblad son programme d'entraînement et son calendrier de préparation pour ce qui ne sera qu'un de ses nombreux objectifs en 2019. 

Tour de France 2019 - Le parcours et la carte

"La Namibie est parfaite pour avoir un climat stable"

Comme tout professionnel, le rouleur de la Lotto-Soudal va opter pour un camp d'entraînement intensif. Mais là où beaucoup de coureurs dont ses coéquipiers se rendent souvent à Tenerife pour un long stage en altitude, le Belge a choisi la Namibie, choix dont il a livré les explications : "Je sais par expérience que les camps d'entraînement à Tenerife peuvent être ennuyeux. Vous restez assis sur une montagne pendant deux mois et le temps peut passer très lentement. C'est pourquoi j'ai choisi d'aller en Namibie. Vous avez besoin d'un bon climat stable pour vous entraîner, ce pour quoi la Namibie est parfaite."

"L'équipe soutient mes projets"

Si la formation Lotto-Soudal n'a pas particulièrement brillé cette année sur les plus grandes courses, elle a réitéré sa confiance dans ses cadres tels que Campenaerts, ce même si son sprinteur de toujours, André Greipel s'en est allé vers de nouveaux défis. Le coureur originaire de Wilrijk compte bien leur rendre cette confiance, et pas seulement dans sa future tentative de record : "L'équipe soutient mes projets, après m'avoir spécifiquement nommé pour la saison 2018 en tant que spécialiste du contre-la-montre. Gagner une course contre-la-montre au niveau WorldTour reste une grande ambition, tout comme l'année dernière. Je n’ai toujours pas réussi à y parvenir. J’ai remporté deux titres européens et une médaille de bronze aux Championnats du monde, mais mon palmarès n’a toujours pas remporté une course contre la montre dans une course majeure. Je placerais cette médaille de bronze au Mondial au-dessus de mes deux titres européens. Les maillots de champions sont importants pour le cyclisme et j'adore ce maillot de champion d'Europe, mais une médaille de champion du monde est encore plus importante. Je n'aurais qu'à égaler ma performance aux Mondiaux à Tokyo et j'aurais une médaille olympique."

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Jean LEBRETON