Mondiaux
Mondiaux - Sagan triple champion du monde, Alaphilippe 10e Photo : @UCI_cycling

Mondiaux - Sagan triple champion du monde, Alaphilippe 10e

Peter Sagan (Slovaquie) est entré dans la légende ce dimanche en devenant champion du monde pour la 3e fois d'affilée, une première dans l'histoire du cyclisme. Le Slovaque l'a emporté au sprint et a devancé de quelques centimètres le Norvégien Alexander Kristoff, alors que l'Australien Michael Matthews complète le podium. Julian Alaphilippe est sorti seul dans le final a creusé un petit écart mais le Français a été repris peu avant la flamme rouge et termine finalement 10e.

Le sacre de Peter Sagan à Bergen

10 coureurs dans l'échappée matinale

Quelques minutes après le départ, une échappée de 10 coureurs prend le large. Comme souvent lors des Mondiaux, ce sont les pays qui ne sont pas favoris qui envoient des hommes à l'avant, comme l'Irlande, le Costa Rica, l'Afrique du Sud ou la Suède. L'écart se fait rapidement et atteint les 10 minutes. Dans le peloton, c'est Julien Vermote qui prend les commandes pour imprimer le tempo et revenir petit à petit sur les fuyards. Sous l'impulsion du Belge, l'écart diminue et les échappés sont finalement repris à 83 kilomètres de l'arrivée, alors que les choses sérieuses n'ont pas encore commencé.

 

Tim Wellens relance l'allure, la France piégée

Les hostilités reprennent quelques kilomètres plus tard et les grosses nations comme la Belgique ou les Pays-Bas commencent à se découvrir. Tiesj Benoot place une première accélération, puis c'est au tour de Warren Barguil de tenter sa chance. A chaque fois le peloton revient. Finalement, un groupe de huit coureurs parvient à prendre quelques secondes à l'initiative de Marco Haller (Autriche) et Tim Wellens (Belgique). Devant, on retrouve des clients : Haller, Wellens, Jarlinson Pantano (Colombie), Lars Boom (P-B), David De La Cruz (Espagne), Odd Christian Eiking (Norvège), Jack Haig (Australie) et Alessandro De Marchi (Italie). La France est piégée et se met à rouler en tête du peloton, en compagnie de la Pologne, alors que l'écart atteint les 30 secondes.

 

Les Français obligés de rouler, regroupement général

A trois tours de l'arrivée, les huit hommes de tête comptent 45 secondes d'avance sur le peloton. Malgré des gros relais de Lilian Calmejane puis Julien Simon, l'écart reste stable car devant, Tim Wellens notamment abat un énorme travail. La situation n'évolue pas et à deux tours et 40 ilomètres de l'arrivée, l'avance des hommes de tête est quasi inchangée. Les choses s'accélèrent en arrivant dans l'avant-dernère ascension de Salmon Hill. Tejay van Garderen (USA) et Primoz Roglic (Slovénie) chutent alors que le peloton revient à moins de 20 secondes des échappées sous l'impulsion de la Grande-Bretagne. Dans Salmon Hill, Tom Dumoulin (P-B) place une grosse attaque mais tout le monde s'accroche. Au sommet, il reste 4 hommes en tête : Eiking, Wellens, De La Cruz et Haig, alors que le peloton pointe à une dizaine de secondes seulement.

 

Peter Sagan s'impose malgré Julian Alaphilippe

Finalement, il y a un regroupement général à 25 kilomètres de l'arrivée. Plusieurs coureurs tentent alors leur chance comme Luis Mas Bonet (Espagne) et Sebastian Langeveld (P-B) mais personne n'arrive à faire la différence. Le peloton aborde la dernière ascension de Slon Hill groupé. Michael Valgren (Danemark) place une grosse attaque mais est contré par Julian Alaphilippe qui s'envole ! Derrière, seul Gianni Moscon (Italie) parvient à faire le jump et il revient sur le Français. Au sommet, à 10 kilomètres de l'arrivée, les deux coureurs ont fait le trou. Ils comptent 10 secondes d'avance sur le reste du peloton à 3 kilomètres de l'arrivée. Dans le dernier faux-plat montant, Alaphilippe lâche Moscon et compte 10 secondes d'avance sur le peloton. Mais derrière le Français ça s'organise et il est repris peu avant la flamme rouge. La victoire se joue donc au sprint : le local Alexander Kristoff lance de loin mais Peter Sagan, que l'on a pas vu de la journée, déboule sur sa droite et s'impose de quelques centimètres devant le Norvégien ! Le Slovaque réalise un triplé historique en devenant champion du monde pour la troisième année d'affilée. L'Australien Michael Matthews complète le podium, alors que Julian Alaphilippe doit finalement se contenter de la 10e place.

Classement général

1SLK SAGAN PeterBora-Hansgrohe6h28'11''
2NOR KRISTOFF AlexanderKatusha-Alpecinm.t.
3AUS MATTHEWS MichaelTeam Sunweb-Giantm.t.
4ITA TRENTIN MatteoQuick-Step Floorsm.t.
5GBR SWIFT BenUAE Team Emiratesm.t.
6BEL VAN AVERMAET GregBMC Racing Teamm.t.
7SUI ALBASINI MichaelOrica-Scottm.t.
8COL GAVIRIA FernandoQuick-Step Floorsm.t.
9KAZ LUTSENKO AlexeyAstana Pro Teamm.t.
10FRA ALAPHILIPPE JulianQuick-Step Floorsm.t.
Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY


Brèves

Transferts


Sondage

Selon vous, Bryan Coquard et Vital Concept ont-ils leur place sur le Tour de France 2018 ?







Partenaires