Milan-San Remo
Milan-San Remo - Les sprinters favoris à la victoire ? Photo : Sirotti & Team Cofidis

Milan-San Remo - Les sprinters favoris à la victoire ?

 

À quelques jours du départ de Milan-San RemoCyclism'Actu vous propose un zoom sur les sprinters favoris de cette 105e édition de la Primavera. 

 

 

Les 10 sprinters favoris de Milan-San Remo :

 

vAlexander Kristoff (Katusha)

Kristoff est définitivement rentré dans la cour des grands. Déjà très talentueux en 2014, il a su montrer en ce début de saison que cela n'était pas dû au hasard. Il a enfin gagné sur Paris-Nice, chose jamais faîte auparavant. Vainqueur de l'édition 2014, le Norvégien est à juste titre un candidat à sa propre succession. Ce qui a le plus frappé les suiveurs récemment reste sa performance... Sur le col d'èze. Après une semaine éprouvante, il y finit 35e... Pas mal quand on pèse 81 kg !

 


vMark Cavendish (Etixx-QuickStep)

Les qualificatifs ne manquent pas pour définir le sprinter de Patrick Lefévère. Avant d'arriver sur Tirreno, Cavendish était un véritable artificier, s'étant imposé coup sur coup lors de la Clasica Almeria et de Kuurne-Bruxelles-Kuurne. Un séjour en Italie plus tard, l'arme semble s'être enrayée avec un retour bredouille et un abandon en prime. N'en reste pas moins que le sprinter de l'ïle de Man est un orgueilleux qui fera tout pour lever les bras sur la via Roma.

 

vAndré Greipel (Lotto-Soudal)

Greipel sort d'un Paris-Nice finalement pluvieux mais plutôt heureux. Passé au travers des gouttes en abandonnant lors de l'étape de folie qui a sacré son coéquipier Tony Gallopin, le gorille de Rostock a profité de son retour sur les routes Françaises pour accrocher une victoire, chose qu'il n'avait jamais faite. Place à San Remo maintenant mais une question reste en suspens, sera-t-il capable d'encaisser l'enchaînement Cipressa-Poggio ?

 

bJohn Degenkolb Giant-Alpecin)

Il sort de la course au soleil, où il n'a pas forcément rayonné d'ailleurs. Troisième au mieux lors de la 2e étape de Paris-Nice, Degenkolb ne s'est pas forcément rassuré sur la course Française et comme depuis le début de saison, il a souvent tourné au tour de la gagne mais en y parvenant qu'une seule fois. Avec ses facultés lui permettant de limiter la casse lorsque la pente s'élève, il peut espérer faire aussi bien que lors de sa première participation (2012, 5e).

 


Peter Sagan (Tinkoff-Saxo)

ENFIN ! Fini la disette pour Peter Sagan. Plus de 250 jours après sa dernière victoire, le jeune coureur de la Tinkoff-Saxo a enfin mis fin à cette série noire. Au meilleur des moments, Sagan vient ponctuer son Tirreno part une victoire après avoir terminé 9e du prologue et terminé deux fois 2e. Rendez-vous est pris pour Milan-San Remo !

 

 

v

Juan José Lobato (Movistar)

Le sprinter de la Movistar s'est fait discret en ne prenant pas part aux courses World Tour précédant la Primavera. Mais l'entraînement qu'il s'est infligé est révélateur. Du derrière moto à répétition, y compris une séance de 285 kilomètres pour 43 km/h de moyenne. 4e l'an passé, Lobato vise un podium cette fois-ci et c'est justifié !

 

 

v

Giacomo Nizzolo (Trek Factory)

Pas la moindre victoire à se mettre sous la dent pour le coureur de Trek Factory jusqu'à ce jour, puisque Nizzolo vient de remporter le GP Nobili. Une victoire qui tombe à pic sur la dernière classique italienne précédant Milan-San Remo. Une victoire qui prend du relief quand on voit Lobato, autre candidat, se classer 4e ! 

 

 

vMichael Matthews (Orica-GreenEdge)

Jackpot pour l'Australien revenu du Paris-Nice avec le maillot vert de meilleur sprinter sur les épaules. Vainqueur à Saint Pourçain sur Sioule et présent à 4 autres reprises dans les 10 premiers, Matthews a fait étalage d'une belle régularité. L'objectif est maintenant de faire mieux à San Remo, lui qui ne sera pas barré par Simon Gerrans et bénéficiera donc d'un statut de leader unique.

 

 

bBen Swift (Team Sky)

Relativement discret sur Paris-Nice mais surtout présent à la solde de Porte et Thomas, Swift n'a toujours pas trouvé l'ouverture en 2015. Milan-San Remo serait une occasion en or de lancer sa saison, lui qui a terminé troisième l'an passé, alors qu'il n'avait jamais pris le départ de la Primavera auparavant.

 

 

sNacer Bouhanni (Cofidis)

Retour bredouille de Paris-Nice malgré une deuxième place à Contres, Nacer Bouhanni se confiait il y a peu sur Cyclismactu, estimant être prêt physiquement et entouré d'hommes forts à la Cofidis pour l'accompagner dans le final. De plus en plus présent à Nice, il en a profité pour reconnaître le parcours et le fera à nouveau avec ses coéquipiers.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Benoit LAURENTI