Milan-San Remo
Milan-San Remo - Haussler est 'vraiment focalisé'

Milan-San Remo - Haussler est "vraiment focalisé"

 

Dimanche aura lieu Milan San Remo et la pression monte. Du coté de chez IAM Cycling, l'australien Heinrich Haussler se voit bien monter sur la première marche du podium. Une course qui occupe ses rêves depuis longtemps. Pour cette course il est donc prêt à tout et la météo ne semble pas le destabiliser. "Nous faisons un sport d’extérieur et j’ai toujours réussi à m’adapter au froid ou à la chaleur. L’hiver, je ne mets pas de gants quand je pratique le skating en Engadine même quand le mercure descend en-dessous de -15°.  La pluie annoncée ne va pas me gêner plus que ça mais elle va durcir la course pour tout le monde. Et les risques de chute seront accrus." explique-t-il.

Pour lui, il est important de réussir cette course afin d'aborder les autres classiques du bon pied... "La Primavera, c’est pour moi la classique la plus facile mais aussi la plus difficile à gagner même si  cela peut paraître paradoxal. En fait c’est un très long sprint qui débute dès la Cipressa et se termine en bord de mer à San Remo soit des dizaines de kilomètres. Tout le monde ne parvient pas à assimiler les quelque 300 km. Dès le 250e km, des gars lâchent prise. Et il faut encore passer les capi avant d’arriver au pied du Poggio. A cet endroit, le placement est essentiel. Les équipiers doivent donc effectuer un gros travail pour les leaders. Il faut oser frotter et ça roule à bloc à plus de 50 km/h. Je me suis préparé pour ça et je n’ai pas pris de vacances à la fin de la saison passée. Je me suis vraiment focalisé sur toutes les courses printanières. A Tirreno, j’ai travaillé spécifiquement en vue de ce final toujours aussi tumultueux. Les sensations sont bonnes et nous ferons tout avec Sylvain Chavanel pour offrir à l’équipe un succès de prestige." conclut-il.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Sébastien WAREGNE