ITW
ITW - Valognes : 'Changer la manière dont on voit le diabète' Photo : Getty Images

ITW - Valognes : "Changer la manière dont on voit le diabète"

Quentin Valognes tourne la page. Après deux saisons comme professionnel au sein du Team Novo Nordisk, le Normand de 22 ans entamera l'année prochaine un nouveau chapitre de sa jeune carrière. Deux saisons intenses et riches en enseignements pour Quentin Valognes, qui a pu courir aux côtés de stars internationales comme Mark Cavendish, Julian Alaphilippe ou Vincenzo Nibali. Le natif de Caen s'est même offert le luxe de monter sur le podium du dernier Dubai Tour en tant que vainqueur du classement des sprints intermédiaires. Auteur en 2016 de "Diab, un ami pour la vie", autobiographie dans laquelle il raconte son quotidien d'athlète diabétique, il poursuivra désormais sa mission d'éducation autour du diabète en tant qu'ambassadeur de Novo Nordisk. Entretien.

Quentin Valognes, du pôle espoir de Caen au World Tour !

 

Quentin, pourquoi avoir décidé d'arrêter votre carrière ?

Déjà, je tiens à dire que c'est une décision très réfléchie, qui ne vient pas d'un coup de tête. J'avais hésité à arrêter déjà l'hiver dernier, j'en avais parlé à mon entourage, à mon équipe, aux personnes avec qui je vis, et on s'était dit que si ce sentiment persistait à la fin de la saison, j'envisagerais sérieusement d'arrêter le vélo. Deuxièmement, mon objectif dans la vie était de passer cycliste professionnel, ce que j'ai fait. J'ai atteint cet objectif en passant par les portes qu'on m'ouvrait. J'ai eu certaines opportunités, et on m'en offre une nouvelle aujourd'hui. C'est une porte différente mais sûrement aussi belle que le cyclisme professionnel.

 

A quel moment avez-vous décidé d'arrêter définitivement ?

Cette saison a été assez compliquée, mais ça n'a pas du tout influé sur ma décision. Il ne faut pas oublier mon maillot à Dubai en début de saison, c'est quelque chose de magnifique de monter sur le podium avec des stars comme Elia Viviani. J'en retiens des bons souvenirs. J'ai décidé d'arrêter au moment où j'ai compris qu'il y avait d'autres manières de faire ce que j'aimais faire. J'aime vraiment éduquer, inspirer et encourager les gens atteints de diabètes partout dans le monde. On peut le faire en tant que cycliste pro, mais aussi comme ambassadeur. Et quand je parlais de porte qui s'ouvrait, c'est exactement ça. On m'a offert ce poste d'ambassadeur, donc je vais représenter l'équipe et sa fondation partout dans le monde, à travers des conférences et des événements, pour changer la manière dont on voit le diabète.

 

Que retiendrez-vous de vos deux années chez les pros ?

Avant de passer pro, j'ai couru deux ans en développement, donc ça fait même quatre années au contact des professionnels ! Je dirais que ce n'est pas le fait d'être heureux qui fait sourire, c'est le fait de sourire qui rend heureux. Je veux dire par là que si tu veux vraiment quelque chose, il ne faut pas attendre dans ton canapé que ça vienne, il faut agir. C'est une chose que j'ai retenue car des portes se sont ouvertes à moi mais comme je l'explique dans mon livre, je pense que la chance se provoque.

 

Quel moment de ce passage chez les pros restera le plus fort pour vous ?

C'est difficile de sortir un moment particulier avec tout ce que j'ai pu vivre. Il y a une multitude de moments de partage, notamment lors des voyages en Azerbaïdjan, en Chine ou au Japon. Ce sont des pays qu'on n'a pas l'habitude de visiter souvent et on apprend des choses, y compris sur nos vies. C'est cet apprentissage que je vais retenir.

 

Vous avez accompagné l'équipe Novo Nordisk en stage en Espagne récemment. Comment avez-vous vécu ce moment ?

Le Team Novo Nordisk n'est pas qu'une équipe, c'est une famille. Dès que je suis arrivé, ils m'ont tous pris dans leurs bras, autant le staff que les coureurs. Ca m'a fait plaisir, c'était très touchant. Rien n'a changé. Je ne suis plus coureur mais on est toujours là les uns pour les autres. Je pense que c'est le principal.

 

Qu'allez-vous faire maintenant, en dehors de votre rôle d'ambassadeur pour Novo Nordisk ? 

Il y a pas mal de choses ! J'ai repris des études de philosophie et pour le reste, je devrais en savoir plus dans les prochains jours. Je peux seulement dire que c'est en lien avec le cyclisme et la transmission d'expérience.

 

L'équipe Novo Nordisk a été créée avec une idée en tête : participer au Tour de France 2021, pour le centenaire de la découverte de l'insuline. Est-ce toujours un objectif réalisable ?

Bien sûr, je crois qu'ils vont y arriver, qu'on va y arriver. Quand je dis "on", c'est toute la communauté de diabétiques. Le Team Novo Nordisk met tout en place pour y arriver. L'évolution de l'équipe est impressionnante. Cette année, on a gagné sur le Tour du Rwanda, on a ramené un maillot du Tour de Dubai, on a fait plein de top 10, ça fait plusieurs années qu'on est échappés sur Milan-San Remo... L'évolution est bien là. D'ici combien de temps, je ne sais pas, mais dans l'absolu, c'est possible.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Quentin BALLUE

Tous vos Pronostics et vos Paris sur les courses de Cyclisme c'est ICI 

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu