ITW
ITW - Stephen Roche : 'Quintana : pas la bonne préparation' Photo : @cyclismactu / CyclismActu.net

ITW - Stephen Roche : "Quintana : pas la bonne préparation"

 

REPLAY Le 20H avec Stephen Roche et Daniel Mangeas

Le 103e Tour de France s'est achevé ce dimanche 24 juillet avec la victoire finale du Britannique Chris Froome. Stephen Roche, vainqueur de l'épreuve en 1987 et seul autre coureur avec Eddy Merckx à avoir remporter la Triple Couronne (Giro, Tour et Mondiaux la même), revient dans sa dernière chronique pour Cyclism'Actu sur la victoire du coureur de la Team Sky. Il évoque également la deuxième place du Français Romain Bardet (AG2R La Mondiale) et le manque d'offensive des autres prétendants au classement général.

 

"Froome se rapproche de la sortie"

C'était encore l'année de Froome. Mais il y en a d'autres qui arrivent, des jeunes bientôt en mesure de l'inquiéter. Nous nous sommes un peu ennuyés mais il y a peu finalement très de différences entre les 10 premiers à l'arrivée. Je retiens surtout des sprints massifs exceptionnels, des jeunes comme Adam Yates ou Romain Bardet qui peuvent inquiéter Froome dans les prochaines années. Froome avait la meilleure équipe mais ce qu'il faut retenir c'est que c'est très serré derrière lui. L'année prochaine il prendra encore un an, il aura 32 ans, il est plus proche de la sortie. Les jeunes ont les dents longues sans oublier les Steven Kruijsjwik, Bob Jungels ou encore Tom Dumoulin. 

J'aimerais néanmoins que l'on retienne la course à pied de Froome dans le Ventoux. Il a agit avec respect du matériel : il a posé son vélo contre la moto. Le vélo Mavic qui n'était pas bon, il le pose contre la barrière. C'est un signe de quelqu'un qui a le respect du matériel au contraire d'un Marcel Kittel qui jette sa roue sur les Champs-Elysées. Il donne l'exemple.

 

"La préparation de Quintana pose question"

Froome a assomé ses adversaires car il a gagné car là où les autres pensaient le faire perdre : en descente et dans les bordures. Comment faire pour le larguer à partir de là ? Les autres ont pris un gros coup au moral. Nairo Quintana n'était même pas en mesure de l'attaquer. Sa préparation pose des questions. Ce n'était pas la meilleure. Lui-même ne cherche pas d'excuse. Il est jeune, il apprend de ses erreurs. Il avait choisi de préparer le Tour chez, en Colombie, en famille, sans faire le Dauphiné ou le Tour de Suisse comme les autres. Il était convaincu que ce qu'il faisait était bien. à lui de faire le point. Les Astana ont contrôlé pour Aru qui n'a pas rendu la monnaie de leur pièce à ses équipiers alors que Nibali était très fort, pareil pour Valverde. Dan Martin a tenté mais il a payé le prix. Mais au moins il n'a pas de regrets. Ils n'attaquent pas par peur de perdre du temps. C'est malheureux mais c'est comme ça.

 

"Romain Bardet est une belle surprise"

La performance générale de Romain Bardet est une belle surprise. Nous avons vu ses progrès sur le chrono, qu'il pouvait tenir trois semaines et être toujours aussi frais la dernière semaine, là où tout se joue. C'est un sacré enseignement pour la suite. Il est bien conseillé chez AG2R La Mondiale avec Vincent Lavenu. Il a tout ce qu'il faut pour bien évoluer. En France, on va attendre beaucoup de lui. C'est bien, mais il faut le laisser se réaffirmer. Il n'est pas loin de la victoire mais est-ce que Froome ne pouvait pas faire plus ? Il faut le laisser faire son petit bonhomme de chemin. Le laisser gérer son stress. L'année prochaine il peut faire mieux que deuxième, il est capable de se rapprocher de la victoire et de Froome.

Propos recueillis par Valentin GLO pour Cyclism'Actu.

 

* Tous les stages cyclistes de Stephen Roche à retrouver sur www.stephenroche.com

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Valentin GLO