ITW
ITW - Kittel - Mezgec, la paire gagnante sur le Giro ? Photo : Team Giant - Shimano

ITW - Kittel - Mezgec, la paire gagnante sur le Giro ?

 

Interview de Luka Mezgec lors du Tour de Romandie 2014

Déjà quatre victoires cette année, dont trois en World Tour. Luka Mezgec a impressionné lors du dernier Tour de Catalogne ,en y remportant trois victoires sur sept étapes. Ces victoires, il les a acquises au sprint. Certes, le plateau de sprinters n’était pas des plus relevés, la plupart préférant s’aligner sur Gent – Wevelgem, mais il a quand même pu démontrer une belle pointe de vitesse doublée d’une belle faculté à passer les bosses. Sur ce Tour de Romandie il doit composer avec la présence de celui qui fait sans doute désormais figure de meilleur sprinter du peloton… Marcel Kittel ! Ce n’est pas un vrai problème vous allez dire. L’un est un pur sprinter, l’autre ne peut rivaliser avec les meilleurs sprinters mais passe les bosses et peut faire parler sa pointe de vitesse dans un groupe réduit. En outre, il est donc aussi un excellent lanceur. Voilà le duo qui pourrait faire très mal sur le prochain Giro !

 

Du Montaine Bike à la route

 

Ce n’est que sa deuxième année au rang World Tour. Il a pourtant déjà presque 26 ans. Luka Mezgec a commencé par le Montain Bike. Malgré de bons débuts jusque ses 21 ans, il s’oriente vers la route. Deux ans au rang Continental, il remporte cinq étapes du Tour du Lac Qinghai en 2012 et obtient un contrat dans une équipe World Tour… la Giant – Shimano ! Pour sa première année dans l’élite mondiale, il parvient à lever une fois les bras, sur la cinquième étape du Tour de Pékin. Il y avait alors devancé Nacer Bouhanni et Moreno Hofland (cette année deuxième à Kuurne et vainqueur sur Paris – Nice). La Chine lui réussit décidément très bien.

 

Un très bon début de saison

 

Sur ce Tour de Romandie, on s’était dit que le terrain lui convenait parfaitement bien. Mais il n’a pas réussi à faire un seul top 10. Explication ? « Je suis avant tout venu ici pour reprendre le rythme de la compétition car je n’avais plus couru depuis la fin de la Catalogne, il y a près d’un mois. La Romandie est une excellente préparation avant le Giro ».

Cette Catalogne a donc laissé un bon souvenir au Slovène, qui juste avant, avait remporté la Handzame Classic. « C’est sûr que c’est un très bon début de saison pour moi. J’en suis vraiment heureux. Mais surtout, tout va très bien avec l’équipe qui me met dans d’excellentes conditions et qui travaille parfaitement bien. Alors forcément la confiance est bonne. »

 

Objectif : Giro !

 

« Sur le Giro, le premier objectif sera de travailler pour Marcel Kittel. Nous connaissons tous son incroyable pointe de vitesse. Il y aura plusieurs opportunités pour lui. Pour moi je ne sais pas encore. J’espère pouvoir faire des résultats sur les étapes où il y a quelques bosses. J’aime beaucoup le Giro, parce que c’est à côté de chez moi, la Slovénie, et c’est une course ‘’pretty romantic’’ ».

Détendu, il préfère être prudent quant à ses objectifs. Pourtant, pour sa première expérience sur un grand Tour, le Giro l’an passé, il avait réussi à faire trois troisièmes places et une cinquième le dernier jour à Brescia, preuve qu’il accumule bien les trois semaines de compétition consécutives. La paire Kittel-Mezgec pourrait faire très mal sur le prochain Tour d’Italie. Encore une fois, l’équipe Giant – Shimano s’aligne avec de grosses ambitions.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Antoine PLOUVIN