ITW
ITW - Chris Froome sur le Tirreno et 'se prépare pour le Giro' Photo : @Sirotti

ITW - Chris Froome sur le Tirreno et "se prépare pour le Giro"

Cinq ans après, Chris Froome est de retour sur Tirreno-Adriatico. Une course où le Britannique sera une nouvelle fois au centre de l'attention, procédure de l'UCI à son encontre oblige. Dixième de la Ruta del Sol pour sa rentrée, Froome aura l'occasion de se mesurer à des adversaires comme Vincenzo Nibali, Romain Bardet, Tom Dumoulin ou encore Fabio Aru. Deuxième du classement général final en 2013, le leader du Team Sky a annoncé la couleur quant à ses ambitions ce mardi. "Je suis ici pour essayer de gagner. Cette course s'inscrit dans ma montée en puissance pour le Giro, elle fait partie de ma préparation donc je suis là pour préparer le Tour d'Italie. Je ne me sens pas encore à mon meilleur niveau mais je travaille dur et j'espère être au top de ma forme au départ du Giro", a-t-il confié.

Chris Froome au départ du Tirreno pour préparer le Giro !

Le natif de Nairobi a également répondu aux questions concernant le rapport rendu public par le Parlement britannique lundi, document dans lequel l'équipe Sky est accusée d'avoir utilisé des corticoïdes hors du cadre médical, dans le but précis d'améliorer les performances de ses coureurs : "J'ai appris cela par les médias, je ne savais même pas que Bradley prenait du triamcinolone avant. Je n'ai pas vu le rapport de moi-même, je peux seulement parler à partir de ma propre expérience au sein de l'équipe. Je suis là depuis huit ans, depuis le premier jour de l'équipe. Je n'ai jamais rien vu de tel. Ces accusations sont des bêtises, c'est totalement faux. Je ne serais plus dans l'équipe si je ne croyais pas dans l'équipe et dans les gens qui m'entourent. Dave a réuni toutes ces personnes ensemble et nous avons un groupe fantastique. Est-ce qu'il devrait démissionner ? Non. Comme je l'ai dit, je suis fier de faire partie de cette équipe et je ne serais pas là si je ne faisais pas confiance aux gens qui sont autour de moi". L'union sacrée est de mise mais il n'en reste pas moins que la pression s'intensifie de jour en jour autour du Team Sky. Une forteresse qui vacille et qui, selon Floyd Landis, n'est désormais plus très loin de s'effondrer...

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Quentin BALLUE


Brèves

Transferts


Sondage

Que retenez-vous de ce 73e Tour d'Espagne ?









Partenaires