Giro
Giro - S. Pirazzi fait le coup du kilomètre et s'impose Photo : Sirotti

Giro - S. Pirazzi fait le coup du kilomètre et s'impose

 

Aujourd'hui se tenait la 17e étape du Giro reliant Sarnonico à Vittorio veneto. Au lendemain de la prise de pouvoir controversée de Nairo Quintana sur l'étape dantesque de Val Martello, les esprits se sont échauffés avant même que ne commence la course puisque une réunion de crise des directeurs sportifs a été mise en place. Des requêtes diverses ont été formulées par les laisés de la veille, et c'est une guerre de communication qui s'enclenche. Mais le spectacle doit continuer et les comptes se régleront plus tard.

 

Plus de vingt hommes à l'avant

C'est finalement avec un retard de 5 minutes qu'est donné le départ de cette étape longue de 204 kilomètres. On pensait les organismes meurtris après l'étape d'hier, mais les coureurs n'ont pas l'air du même avis puisque la première heure est bouclée à plus de 52 km/h de moyenne (nb : les dix premiers kilomètres étant en descente tout de même). Pas d'échappée non plus, mais ce n'est que partie remise puisque Thomas De Gendt (OPQS) et Jos Van Emden (Belkin) prennent la fuite avant d'être finalement rejoints par une vingtaine de coureurs pour former l'échappée du jour : Anton (Movistar), Montaguti (Ag2r La Mondiale), Gasparotto (Astana), Oss (BMC), Gatto (Cannondale), Le Bon et Veikkanen (FDJ.fr), Cunego et Bono (Lampre), Bak et Wellens (Lotto Belisol), Pauwels (OPQS), Malacarne (Europcar), Geschke (Giant Shimano), Losada et Vorganov (Katusha), Deignan (Sky), Petrov et McCarthy (Tinkoff Saxo), Felline (Trek), Frapporti (Androni Venezuela), Pirazzi, Boem et Canola (Bardiani). Finalement, seules 4 équipes ne sont pas représentées : Colombia, Neri Sottoli, Orica GreenEdge et Garmin Sharp.

 

Wellens chasse les GPM, l'échappée prend le large

Nous avons déjà parcouru plus de 70 kms et l'échappée va très vite prendre le large pour se disputer la victoire. Au kilomètre 93, le groupe possède déjà 4 minutes d'avance et cet écart va continuer à grandir puisqu'au fil des kilomètres les minutes vont s'accumuler pour atteindre plus de 12 minutes à moins de 60 kilomètres de l'arrivée. Les deux premiers GPM de 4e catégorie sont remportés par Tim Wellens alors que la pluie fait son apparition sur la ligne. Il reste alors un peu plus de 40 kilomètres et l'échappée compte toujours 11 minutes d'avance.

 

De Gendt allume la première mèche

Les candidats sont nombreux à l'avant et l'enjeu est de taille, notez bien : 14 équipes n'ont pas encore levé les bras et 11 d'entre elles sont présentes à l'avant. Il reste 30 kilomètres à parcourir, et avec plus de dix minutes d'avance, les coureurs présents à l'avant savent qu'ils vont se disputer la victoire d'étape. C'est le moment que choisit Thomas De Gendt pour prendre la poudre d'escampette alors que se profile à quelques kilomètres la dernière difficulté du jour, le Muro di Ca' del Poggio, 1 kilomètre avec des pourcentages allant jusqu'à 18 %. Le belge a semé la pagaille et le groupe d'échappés ne s'entend plus, les attaques se succédant les unes après les autres. La chaussée est détrempée et Le Bon, Frapporti et Vorganov partent à la faute dans un rond point.

 

Le Muro di Ca' del Poggio change la donne

Thomas De Gendt, toujours seul en tête aborde cette dernière difficulté avec 20 secondes d'avance mais cela n'effraie pas Pirazzi qui réussit à combler le trou et arrive à opérer la jonction juste après le sommet. Si la montée a été décisive, la descente l'est tout autant. Geschke et Gatto vont successivement au tapis tandis que De Gendt et Pirazzi sont rejoints par Montaguti, McCarthy et Wellens. Le groupe de 5 possède alors 18 secondes d'avance sur les poursuivants à 13 kilomètres du but. Derrière, on assiste à un enterrement de première classe et c'est entre les 5 coureurs de devant que va se disputer la victoire du jour.

 

Pirazzi fait le kilomètre

Les kilomètres défilent et la tension monte. L'approche de la flamme rouge est tendue et quelques banderilles sont placées mais rien de bien méchant avant que Pirazzi ne s'envole à la flamme rouge. L'italien s'impose devant Wellens et McCarthy et offre une nouvelle victoire à la Bardiani sur ce Giro après celles de Canola et Battaglin .

Classement de l'étape 17

1ITAPIRAZZI StefanoBardiani - CSF Pro Team4:38:11
2BELWELLENS TimLotto Soudalmt
3AUSMcCARTHY JayTinkoffmt
4BELDE GENDT ThomasQuick-Step Floorsmt
5ITAMONTAGUTI MatteoAG2R La Mondialemt
6FINVEIKKANEN JussiGroupama-FDJ+ 28s
7ALLGESCHKE SimonTeam Sunwebmt
8ITAFELLINE FabioTrek-Segafredomt
9ITACANOLA MarcoBardiani - CSF Pro Teammt
10BELPAUWELS SergeQuick-Step Floorsmt
11ITABOEM NicolaBardiani - CSF Pro Teammt
12ITAOSS DanielBMC Racing Teammt
13ITAFRAPPORTI MarcoAndroni - Sidermec - Bottecchiamt
14NEDVAN EMDEN JosTeam LottoNL - Jumbomt
15DANBAK Lars YttingLotto Soudalmt
16IRLDEIGNAN PhilipTeam Skymt
17ITAGASPAROTTO EnricoAstana Pro Teammt
18ESPLOSADA AlbertoKatusha-Alpecinmt
19ITABONO MatteoUAE Team Emiratesmt
20ITAGATTO OscarCannondale Pro Cyclingmt

Classement général provisoire après l'étape 17

1COLQUINTANA ROJAS Nairo AlexanderMovistar Team73h05'31"
2COLURAN RigobertoQuick-Step Floors+ 1'41"
3AUSEVANS CadelBMC Racing Team+ 3'21"
4FRAROLLAND PierreTeam Direct Energie+ 3'26"
5POLMAJKA RafalTinkoff+ 3'28"
6ITAARU FabioAstana Pro Team+ 3'34"
7ITAPOZZOVIVO DomenicoAG2R La Mondiale+ 3'49"
8NEDKELDERMAN WilcoTeam LottoNL - Jumbo+ 4'06"
9CANHESJEDAL RyderTeam EF Education First+ 4'16"
10CROKISERLOVSKI RobertTrek-Segafredo+ 8'02"
Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Benoit LAURENTI