Giro
Giro - R. Hesjedal : 'Rolland, c'est de la pure classe' Photo : Sirotti

Giro - R. Hesjedal : "Rolland, c'est de la pure classe"

 

Un peu effacé depuis le départ du Giro, Ryder Hesjedal s'est montré à son avantage, samedi, lors de la quatorzième étape de l'épreuve transalpine. Le coureur de la Garmin-Sharp est sorti dans l'avant-dernier col, a rejoint Pierre Rolland, et tous deux ont gravi la dernière ascension roue dans roue. Treizième à l'arrivée, le Canadien n'a pas pu jouer la victoire d'étape, mais il a grappillé quelques secondes pour le général. Il pointe désormais à la 12e place, à une minute du top10. 

Pour Cyclingnews, le vainqueur du Giro 2012 est revenu sur son étape : "A chaque fois que Pierre (Rolland) bouge, c'est de la pure classe. Je l'ai d'abord laissé aller pour voir ce qu'Uran ferait. Je me sentais bien et Nathan (Haas) a fait un énorme effort pour me permettre de faire la jonction. J'ai vraiment fait la différence quand je les ai rejoint. J'ai pu aider et contribuer à créer un petit écart au sommet du col. Europcar a fait une course incroyable, avec le gars de l'échappée (Perrig Quémeneur), et avec l'autre coureur (Bjorn Thurau) qui était parti avec Rolland. Ils ont fait un sacré boulot jusqu'au pied de la montée. C'était un scénario parfait pour moi. Ils se sont donnés à 100% et j'ai été capable de me mettre dans les roues et de ne pas trop puiser dans mes forces. Et puis, Pierre et moi avons été en mesure de grimper la dernière ascension jusqu'à la ligne."

Désormais, Hesjedal se projette sur la suite de son Giro, et commente avec une pointe de sarcasme : "Je ne sais pas... Tout le monde aime à me dire ce que je peux et ce que je ne peux pas faire. Tout le monde a décidé de ce qui allait se passer sur cette course il y a une semaine, mais ça me fait rire car les choses peuvent changer tous les jours. Je suis coureur et je suis ici pour courir. J'avais fait une bonne 14e étape il y a deux ans aussi. J'ai l'impression que les choses vont dans la même sens, et si je peux courir comme ça dans la troisième semaine, alors je serai là !".

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Alexandre MIGNOT