Giro
Giro - Focus sur les favoris de ce Giro et Tour d'Italie Photo : @cyclismactu & Sirotti

Giro - Focus sur les favoris de ce Giro et Tour d'Italie

 

Tour d'Italie 2015 - Zoom sur les favoris du Giro

Le Tour d'Italie 2015 s'est élancé ce samedi 9 mai pour trois semaines. Cyclism'Actu vous propose de faire un point sur les principaux favoris engagés sur cette 98e édition.

 

Beñat Intxausti (Movistar Team)

Nairo Quintana, tenant du titre, focalisé sur le Tour de FranceAlejandro Valverde, leader emblématique l'équipe sortant d'une faste période de classiques. C'est Beñat Intxausti qui récupère le leadership de la Movistar Team à l'occasion de ceGiro. Bon grimpeur et bon rouleur, l'Espagnol s'est déjà mis en évidence dans la Botte : en 2013, il a ainsi terminé au 8e rang, a porté le maillot rose une journée et s'est même imposé sur la 16e étape. Celui qui a terminé 2e du Tour de Castille-et-Léonderrière Pierre Rolland cette saisonpeut-il faire encore mieux à l'occasion de cette édition ?



Domenico Pozzovivo (Ag2r La Mondiale)

Prémonitoire ou simple coïncidence ? Domenico Pozzovivo, spécialiste de l'épreuve italienne, va porter le dossard n°1 sur ce Giro, course qu'il déjà terminé à trois reprises dans le top 10 : 9e en 2008, 10e en 2013 et surtout 5e en 2014. Sur sa lancée, le grimpeur de poche de l'équipe française pourrait bien décrocher enfin le podium après un début de saison réussi : Pozzo s'est déjà adjugé une étape du Tour du Catalogne (3e du général) et une autre sur le Tour du Trentin. 2015, l'année d'Il Doctore ?


Fabio Aru (Astana Pro Team)

Il est un mystère pour les suiveurs. En 2015, Aru a semblé solide en terminant notamment 6e lors du Tour de Catalogne. Il a depuis donné de mauvaises nouvelles. Malade avant le Trentin, le doute a plané concernant le réel état physique de l'Italien. Des rumeurs liées à un cas de dopage se sont amplifiées et le jeune coureur d'Astana a dû prendre le taureau par les cornes en tentant des actions en justice. Quoiqu'il en soit, Aru a déclaré arriver à 90% de sa forme au départ du Giro. Assez pour jouer la gagne selon son équipe.



Rigoberto Uran (Etixx-Quickstep)

Dauphin de Nairo Quintana l'an passé, Rigoberto Uran pourrait légitimement prétendre à une victoire mais il va devoir faire
face à des adversaires tout aussi forts. Il vient de terminer cinquième du Tour de Romandie et arrive donc en bonne forme sur les routes d'Italie. Régulier et excellent dans l'effort solitaire, il pourra aussi compter sur une solide équipe, comme c'est souvent le cas pour les leaders dans les équipes de Patrick Lefevere.



Jurgen Van den Broeck (Lotto-Soudal)

Parfois maudit sur les routes du Tour de France, Jurgen Van den Broeck a pris la décision de revenir sur les routes du Giro qu'il n'avait plus vu depuis 2008, il avait alors fini 7e du général. Il a aussi goûté à l'Italie en prenant part au Tirreno qu'il a terminé à la 11e position. L'occasion de reviser ses classiques entre montées pentues et ascensions dans des conditions extrêmes. Il sera accompagne du jeune Louis Vervaeke qui va découvrir son premier grand Tour de sa carrière. 



Steven Kruijskiwjk (LottoNL-Jumbo)

Un enfer pour les commentateurs, Steven Kruijskiwjk sera le leader d'une formation qui a peiné à gagner en 2015. En temps en second rideau voire en troisième, le coureur de la LottoNL-Jumbo a semble t-il retrouvé des couleurs, terminant 15e du dernier Tour de Catalogne. Il sera quelque peu isolé dans son équipe lorsque la pente s'élèvera et seul George Bennett devrait pouvoir l'accompagner. 




Richie Porte (Team Sky)

Jamais Big Fish n'aura été aussi favori au départ d'un grand Tour de trois semaines. Vainqueur de Paris-Nice et du Tour de Catalogne, il revient sur des terres qui lui ont permis de se faire un nom. Souvenez-vous, en 2010, Porte s'affichait au milieu des stars grâce à cette échappée fleuve qui lui avait permis de combler son retard et aussi d'obtenir une sacrée avance. Depuis, Porte n'a plus besoin de longs barouds et s'impose avec autorité. Reste à confirmer pour lui qui a toujours connu ne serait-ce qu'un jour sans dans ces épreuves, lui coûtant de belles places dans les hauts de tableau.

 


Alberto Contador (Tinkoff-Saxo)

Contador est un homme de défis. En 2015, il s'apprête à doubler Giro-Tour et bien évidemment, il a pour ambition de s'imposer sur les deux épreuves. Un programme allégé et des performances qui ne sont pas extrêmes, voila ce que nous a servi Contador jusqu'à présent. Capable de gérer de la meilleure des façons qu'il soit ses pics de formes, il a toujours été dangereux, du premier au dernier jour, en témoigne sa victoire lors de la Vuelta 2012. Il a toujours eu Bjarne Riis à ses côté depuis son arrivée chez Saxomais devra cette fois-ci composer avec Oleg Tinkov !



Ilnur Zakarin (Katusha)

Drôle de personnage dans le paysage actuel, Ilnur Zakarin s'est fait un nom en tenant tête aux cadors lors du Tour du Pays Basque. Un feu de paille pouvait-on penser, mais non, le Russe de 25 ans a continué sur sa lancée et s'est même amélioré en allant s'imposer sur le Tour de Romandie. L'impossible semble être devenu la normalité pour lui. Ses problèmes passés avec la patrouille lui donnent une salle image mais il n'en reste pas moins un coureur dangereux pour le classement général.


Roman Kreuziger (Tinkoff-Saxo)

Fidèle lieutenant d'Alberto Contador, sa place ne sera bien entendu la plus haute mais en accompagnant au plus haut l'Espagnol, Roman Kreuziger s'est taillé un excellent palmarès. 5e du Tour, 5e du Giro, il serait un leader à part entière dans une autre équipe. Très régulier désormais, il faudra compter sur lui car la forme est là, en atteste sa 5e place sur Liège-Bastogne-Liège fin avril.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Valentin GLO & Benoit LAURENTI