Giro
Giro - L'Australien Michael Rogers saisit l'opportunité Photo : Sirotti

Giro - L'Australien Michael Rogers saisit l'opportunité

 

Après une étape plate, hier, les coureurs devaient se frotter aujourd'hui à quelques difficultés tout au long des 249 kilomètres tracés entre Collecchio et Savona. Pas de montagne, certes, mais des montées cassent pates qui ont offert au peloton du Tour d'Italie certaines possibilités. Au final, c'est Michael Rogers (Tinkoff Saxo) qui s'est imposé en sortant dans la descente de la dernière difficulté. Cadel Evans (BMC) conserve quant à lui le maillot rose de leader.

 

Un début de course rapide

Après 50 kilomètres de course, aucune échappée n'est recensée. Ag2r La Mondiale a, pendant un temps, pris les commandes du peloton avant de s'écarter. Le seul évènement à noter est l'abandon de Fabian Wegmann (Garmin-Sharp) qui est tombé. Mais dans la première difficulté du jour, le Passo Cento Croci, certains veulent sortir du peloton. C'est le cas d'Alexandre Geniez (FDJ.fr) et Tim Wellens (Lotto Belisol). Le duo ne prendra pas beaucoup d'avance mais Geniez en remet une louche et emmène Perrig Quemeneur (Europcar) et Nicolas Roche (Tinkoff Saxo) avec lui. Groupé, c'est Julian Arredondo (Trek) qui accélére pour aller chercher les points au sommet de la première difficulté du jour et conforte ainsi son maillot de la montagne.

 

L'échappée se dessine enfin… avec difficulté

Mais c'est dans la descente qu'un groupe de 23 coureurs prend les devants. Parmi eux, Steve Morabito (BMC) qui est cinquième au général. Le coureur Suisse pose bien évidemment problème et les équipes roulent derrière le gros groupe de tête. Au final, c'est un groupe de 14 coureurs qui prend le large. Il est composé de Francis Mourey (FDJ.fr), Moreno Moser (Cannondale), Francesco Bongiorno, Enrico Barbin (Bardiani), Perrig Quemeneur, Romain Sicard, Bjorn Thurau (Europcar), Yonathan Monsalve (Neri), Daniel Moreno, Eduard Vorganov (Katusha), Georg Preidler (Giant), Philip Deignan (Sky), Nicolas Roche et Ivan Rovny (Tinkoff).

 

Le peloton veille au grain, Androni-Giocattoli se punit

Bien que les 14 de tête s'entendent et passent les relais normalement, le peloton est attentif et maintient un écart aux alentours des 4 minutes. Mais Androni-Giocattoli, absente à l'avant, présente tous ces hommes en tête de peloton et imprime un train d'enfer. L'équipe italienne fait fondre l'écart à toute vitesse qui est de 2'20" à 55 kilomètres de l'arrivée. A l'avant, Deignan est victime d'une crevaison et cravache pour revenir sur l'échappée lancée à toute allure pour résister à Androni qui continue son effort. L'échappée à portée de fusil, d'autres formations viennent se mêler à la poursuite comme Omega Pharma-Quick Step.

 

Arredondo fait le show dans le Naso di Gatto

L'échappée se livre dès le début du Naso di Gatto, dernière difficulté du jour, alors qu'elle a un peu moins d'une minute d'avance. Bongiorno est le premier à placer un démarrage rapidement rejoint par Roche, Moreno et Preidler. Tandis que Julian Arredondo met le feu dans le peloton et se retrouve rapidement en tête de course pour former un groupe de cinq. Mais pas pour longtemps. Le Colombien se redresse sur les pédales et en remet une. Preidler et Roche se battent pour rester dans la roue du leader du classement de la montagne. Bardiani tente un nouveau coup avec Edoardo Zardini qui accélère pour revenir sur la tête de course. Franco Pelizotti (Androni), Pierre Rolland (Europcar) et Alberto Losada (Katusha) passent également à l'attaque.

 

Tout rentre dans l'ordre, Rogers saisit sa chance dans la descente

Tous les attaquants se rejoignent au sommet de l'ultime difficulté où Arredondo en a profité pour prendre les points du classement de la montagne. Ils ne s'entendent pas et le peloton rentre sous l'impulsion d'Omega Pharma-Quick Step où tous les favoris sont présents. Michael Rogers (Tinkoff) fait la descente et sort du groupe. BMC temporise, l'Australien prend le large et possède 40 secondes d'avance à 10 kilomètres de l'arrivée. Le triple champion du monde du contre-la-montre poursuit son effort et maintient l'écart à 5 kilomètres de l'arrivée. Giant-Shimano roule à toute allure et tente de revenir sur Rogers. A 2 kilomètres, l'écart n'est que de 20 secondes. Mais Michael Rogers résiste et peut savourer sa victoire.

Classement de l'étape 11

1AUSROGERS MichaelTinkoff5:48:07
2ALLGESCHKE SimonTeam Sunweb+10"
3ITABATTAGLIN EnricoBardiani - CSF Pro Teamm.t.
4NEDKELDERMAN WilcoTeam LottoNL - Jumbom.t.
5ITABRAMBILLA GianlucaQuick-Step Floorsm.t.
6ITAMOSER MorenoCannondale Pro Cyclingm.t.
7CANHESJEDAL RyderTeam EF Education Firstm.t.
8ITARABOTTINI MatteoWilier Triestina-Selle Italiam.t.
9COLDUARTE AREVALO Fabio AndresTeam Colombiam.t.
10FRAVUILLERMOZ AlexisAG2R La Mondialem.t.
11COLARREDONDO MORENO JulianTrek-Segafredom.t.
12ITACUNEGO DamianoUAE Team Emiratesm.t.
13AUSEVANS CadelBMC Racing Teamm.t.
14BELMONFORT MaximeLotto Soudalm.t.
15ESPHERRADA LOPEZ JoseMovistar Teamm.t.
16ITATIRALONGO PaoloAstana Pro Teamm.t.
17COLURAN RigobertoQuick-Step Floorsm.t.
18BELARMEE SanderLotto Soudalm.t.
19ITAPELLIZOTTI FrancoAndroni - Sidermec - Bottecchiam.t.
20ESPLOSADA AlbertoKatusha-Alpecinm.t.

Classement général provisoire après l'étape 11

1AUSEVANS CadelBMC Racing Team48:39:04
2COLURAN RigobertoQuick-Step Floors+57"
3POLMAJKA RafalTinkoff+1'10"
4ITAPOZZOVIVO DomenicoAG2R La Mondiale+1'20"
5SUIMORABITO SteveBMC Racing Team+1'31"
6ITAARU FabioAstana Pro Team+1'39"
7NEDKELDERMAN WilcoTeam LottoNL - Jumbo+1'44"
8COLQUINTANA ROJAS Nairo AlexanderMovistar Team+1'45"
9CROKISERLOVSKI RobertTrek-Segafredo+1'49"
10ITABASSO IvanCannondale Pro Cycling+2'01"
Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Antoine BARTHÉLÉMY