Giro
Giro - Enrico Battaglin l'emporte au bout de l'effort ! Photo : Sirotti

Giro - Enrico Battaglin l'emporte au bout de l'effort !

 

Après une étape de transition vendredi, les coureurs disputaient ce samedi l’une des étapes les plus dures de ce 97e Tour d’Italie. Sur près de 164 kilomètres, quatre grands prix de la montagne étaient au programme dont deux de 1ère catégorie. Le départ était donné dans la ville d’Agliè. Après une vingtaine de kilomètres, la route s’élèvait déjà : la Serra (4ème catégorie) devait être escaladée. Après une courte descente et la traversée de la vallée de Roasio, un premier mur se dressait face aux coureurs : l’Alpe Noveis (1ère catégorie) qui présentait des caractéristiques impressionnantes : 8,95 kilomètres à 7,9 % de moyenne avec un passage à 16 % ! Au sommet, les coureurs basculaient et après seulement 9 kms de descente, le peloton devait grimper le Bielmonte. Mais la victoire allait certainement se jouer au sommet de la dernière ascension du jour : la terrible montée de Biella (1ère catégorie), 11,8 kilomètres à plus de 6 % de moyenne et un juge de paix prêt à faire des dégâts au général.  

 

21 coureurs à l'avant !

Il faut attendre une quinzaine de kilomètres pour voir l'échappée du jour se former. Et ils sont un paquet à prendre "la bonne". En tête, pas moins de 21 coureurs : Valerio Agnoli (Astana), Enrico Battaglin (Bardiani-CSF), Edvald Boasson Hagen, Dario Cataldo (Team Sky), Mattia Cattaneo (Lampre-Merida), Axel Domont (Ag2r-La Mondiale), Marco Frapporti (Androni), Danilo Hondo (Trek), Martijn Keizer (Belkin), Paolo Longo Borghini (Cannondale), Jonathan Monsalve (Neri Sottoli), Jarlinson Pantano (Colombia), Jan Polanc (Lampre-Merida), Perrig Quemeneur (Europcar), Manuel Quinziato (BMC), Nicolas Roche (Tinkoff-Saxo), Ivan Santaromita (Orica-GreenEDGE), Emanuele Sella (Androni), Albert Timmer (Argos-Shimano), Julien Vermote (Omega Pharma-Quick Step) et Tim Wellens (Lotto-Belisol). 

Dans un premier temps, le peloton mené par OPQS reste à distance raisonnable et l'écart se stabilise autour des 4 minutes durant un bon moment. Mais finalement, après une cinquantaine de kilomètres, les coéquipiers du maillot rose Rigoberto Uran relâchent la pression. L'écart prend alors très vite de l'ampleur. Au kilomètre 80, alors que le premier col du jour est désormais tout proche, les fuyards comptent désormais plus de 10 minutes d'avance ! La mi-course est atteinte dans les instants qui suivent, et c'est à 80 kms du but que démarre l'Alpe Noveis (1ère cat.). L'ascension se fait au train à l'avant, tout comme à l'arrière où Petacchi imprime un rythme raisonnable. Au sommet, Wellens passe en tête devant Monsalve. Le pack passe 7'30" plus tard. 

 

Le peloton trop tranquille, Rolland et Europcar mettent le feu aux poudre

La descente est rapidement avalée, et l'échappée entame immédiatement le Bielmonte (18,5 à 6 %) dans la foulée, à 60 bornes du but. Dix kilomètres plus loin, alors que rien n'a bougé dans l'échappée et dans le peloton, l'écart est remonté à 8'15". Et OPQS imprime toujours un train de sénateur. C'est tranquille, trop pour Pierre Rolland, qui attaque à 49 bornes du but, emmené par son coéquipier Bjorn Thurau. Les deux hommes d'Europcar sont rejoints par Riccardo Zoidl (Trek), alors que Garmin tente aussi une double attaque avec Haas et Hesjedal. Ces nombreuses offensives tendent à diminuer l'écart de façon impressionnante. Plus que 6 minutes à 48 kms de l'arrivée. Un km plus tard, Hesjedal fait la jonction en compagnie d'Izagirre avec le groupe Rolland. 

Derrière, le peloton mené par Omega Pharma décide d'augmenter le rythme et de ne pas laisser trop de champs aux contre-attaquants. Devant, Nicolas Roche, conscient des différentes offensives, décide de poser un premier démarrage. Un démarrage auquel personne ne répond, et l'Irlandais de la Tinkoff-Saxo passe en tête au sommet, à 42 bornes de la ligne. Mais le reste du groupe suit, à 10" à peine. Le groupe Rolland, lui, passe à 4'20" de Roche, toujours emmené par Thurau. Le peloton maillot rose, encore bien garni, passe lui à 5'50". Tout le monde a donc basculé dans la descente, longue de de 26 bornes et menant au pied de l'ultime ascension. Dans la descente, le groupe Rolland récupère Quémeneur, qui s'est relevé.

 

Timmer seul en tête, le groupe Rolland stagne, le peloton explose

A l'avant, Roche est lui repris par le groupe d'échappés. Une quinzaine d'hommes qui profitent de la descente pour refaire le trou sur le groupe Rolland : 4'30" à 22 bornes du but. A 18 bornes du sommet, la descente arrive à son terme mais  Quinziato et Timmer profite des dernières pentes pour se détacher. Le duo parvient à garder ses distances et entame l'ultime ascension, de Biella (11,8 kms à 6 %), en tête. Le reste de l'échappée est plusieurs dizaines de secondes derrière, tandis que Quémeneur et Thurau sont à l'ouvrage pour Rolland. Le groupe de contre s'anime dès le pied de l'ascension, tandis que Quinziato est victime d'un problème mécanique et doit changer de vélo. Les écarts sont alors inconnus. A 7.5 kms du sommet, Timmer mène toujours en tête, mais Boasson-Hagen fait le train dans le groupe des poursuivants.

Et ça bouge aussi dans le peloton, dès les premières rampes, puisqu'Arredondo lance les hostilités et emmène avec lui son leader Kiserlovski. Le peloton se fissure immédiatement, et le Colombien imprime le rythme. Les favoris sont bien là. A 6 bornes, Cataldo lance enfin son offensive et l'écart se réduit à 45" sur Timmer. Le groupe Rolland, duquel Thurau et Quémeneur ont sauté, semble bien plus loin. A 5 kilomètres, Cataldo en remet une couche, et seul Cattaneo parvient à s'accrocher dans un premier temps, mais quelques hommes reviennent dans la foulée. Derrière, Arredondo s'écroule et ne laisse plus qu'une dizaine d'hommes dans le groupe maillot rose. Pozzovivo demande alors à ses coéquipiers de rouler. Dupont et Vuillermoz se mettent à l'ouvrage. 12 hommes sont encore présents, mais Basso n'est pas là.

 

Pozzovivo lance les hostilités, Battaglin revient de nulle part et s'impose

A 4 kms du but, Timmer a encore 36" d'avance sur le groupe Cataldo, 3'30" sur le groupe Rolland et à peine 4'15" sur le groupe des favoris emmené par Vuillermoz. Et alors que Cataldo et Pantano se rapprochent de Timmer, Pozzovivo lance une attaque dans le groupe des favoris ! Uran et Majka suivent dans un premier temps, mais l'Italien insiste et seul Quintana s'accroche ! A 2 bornes du but, Cataldo revient avec Pantano sur Timmer. Ces deux derniers semblent à la limite dans la roue de l'Italien. Cataldo tente de décrocher ses concurrents, mais Pantano s'accroche ! Derrière, Quintan et Pozzovivo ont du mal à creuser sur le reste des favoris, pas si loin alors que Kelderman s'accroche quelques mètres derrière. Hesjedal et Rolland sont eux entre deux.

Et devant, changement de situation puisque Polanc revient de l'arrière en compagnie de Timmer sous la flamme rouge ! Et de nombreux autres coureurs font le forcing pour rentrer, dont Enrico Battaglin qui revient aux 500 mètres dans la roue du trio ! Cataldo emmène dans les 100 derniers mètres et sort du dernier virage en tête. Pantano lance son sprint et prend le dessus, mais Cataldo revient au forceps, avant que Battaglin ne produise finalement un énorme effort pour doubler les deux hommes sur la ligne ! Battaglin remporte cette étape au terme d'un sprint à l'arrachée ! C'est sa seconde victoire sur le Giro, après celle acquise l'an passé. Il devance Cataldo et Pantano. Derrière, les échappés arrivent au compte-gouttes. Hesjedal et Rolland en terminent à 2'25". Quintana est le premier des favoris à en termine à 2'35". Uran passe la ligne à 3'05" et conserve son maillot rose. 

Classement de l'étape 14

1ITABATTAGLIN EnricoBardiani - CSF Pro Team
2ITACATALDO DarioTeam Skym.t.
3COLPANTANO JarlinsonTeam Colombia+ 7
4SLOPOLANC JanUAE Team Emirates+ 17
5IRLROCHE NicolasTinkoff+ 22
6NEDTIMMER AlbertTeam Sunweb+ 26
7ITASELLA EmanueleAndroni - Sidermec - Bottecchia+ 28
8ITACATTANEO MattiaUAE Team Emirates+ 33
9BELWELLENS TimLotto Soudal+ 39
10ITASANTAROMITA IvanMitchelton-Scott+ 54
11NEDKEIZER MartijnTeam LottoNL - Jumbo+ 1'17
12VENMONSALVE JonathanWilier Triestina-Selle Italia+ 1'46
13CANHESJEDAL RyderTeam EF Education First+ 2'22
14FRAROLLAND PierreTeam Direct Energie+ 2'26
15COLQUINTANA ROJAS Nairo AlexanderMovistar Team+ 2'29
16ITAARU FabioAstana Pro Team+ 2'43
17ITAPOZZOVIVO DomenicoAG2R La Mondialem.t.
18NEDKELDERMAN WilcoTeam LottoNL - Jumbo+ 2'47
19POLMAJKA RafalTinkoffm.t.
20NEDPOELS WouterQuick-Step Floors+ 2'59
21AUSEVANS CadelBMC Racing Teamm.t.
22COLURAN RigobertoQuick-Step Floors+ 3'04
23FRADOMONT AxelAG2R La Mondialem.t.
24NORBOASSON HAGEN EdvaldTeam Sky+ 3'22
25ESPANTON IgorMovistar Team+ 3'27
26FRAVUILLERMOZ AlexisAG2R La Mondiale+ 3'36
27ITAAGNOLI ValerioAstana Pro Teamm.t.
28CROKISERLOVSKI RobertTrek-Segafredom.t.
29ESPLANDA MEANA MikelAstana Pro Teamm.t.
30ESPIZAGIRRE GorkaMovistar Team+ 3'46

Classement général provisoire après l'étape 14

1COLURAN RigobertoQuick-Step Floors
2AUSEVANS CadelBMC Racing Team+ 32"
3POLMAJKA RafalTinkoff+ 1'35"
4ITAPOZZOVIVO DomenicoAG2R La Mondiale+ 2'11"
5NEDKELDERMAN WilcoTeam LottoNL - Jumbo+ 2'33"
6COLQUINTANA ROJAS Nairo AlexanderMovistar Team+ 3'04"
7ITAARU FabioAstana Pro Team+ 3'16"
8NEDPOELS WouterQuick-Step Floors+ 4'01"
9FRAROLLAND PierreTeam Direct Energie+ 5'07"
10CROKISERLOVSKI RobertTrek-Segafredo+ 5'13"
11ITABASSO IvanCannondale Pro Cycling+ 6'07"
12CANHESJEDAL RyderTeam EF Education First+ 6'13"
13SUIMORABITO SteveBMC Racing Team+ 6'53"
14ITAULISSI DiegoUAE Team Emirates+ 7'21"
15FRAVUILLERMOZ AlexisAG2R La Mondiale+ 8'08"
16ITARABOTTINI MatteoWilier Triestina-Selle Italia+ 9'09"
17BELMONFORT MaximeLotto Soudal+ 9'34"
18FRAGENIEZ AlexandreGroupama-FDJ+ 10'31"
19ITACUNEGO DamianoUAE Team Emirates+ 10'32"
20ITAPELLIZOTTI FrancoAndroni - Sidermec - Bottecchia+ 10'36"
21FRADUPONT HubertAG2R La Mondiale+ 11'25"
22ESPHERRADA LOPEZ JoseMovistar Team+ 12'11"
23COLDUARTE AREVALO Fabio AndresTeam Colombia+ 15'13"
24ITABRAMBILLA GianlucaQuick-Step Floors+ 16'13"
25ESPSANCHEZ GONZALEZ SamuelBMC Racing Team+ 16'56"
Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Alexandre MIGNOT