Giro
Giro - Diego Ulissi dans la course au général ? Photo : Sirotti

Giro - Diego Ulissi dans la course au général ?

 

Diego Ulissi gagne la 8e étape du Giro d'Italia 2014

Huit jours de course et ils sont déjà trois à avoir accroché deux victoires d’étape. Marcel Kittel et Nacer Bouhanni sont des sprinters. Ce n’est pas si surprenant. Diego Ulissi, lui, c’est une autre histoire. D’ailleurs… puncher ? Grimpeur ? Après la demie révélation Michael Matthews, un autre jeune coureur (24 ans pour Ulissi contre 23 ans pour Matthews) nous impressionne. Diego Ulissi avait remporté la première arrivée difficile de ce Giro, mercredi, à Viggiano. Ce n’était pas de la haute montagne, mais cela témoignait déjà de l’évolution de ses qualités. Aujourd’hui, on arrive dans un vrai col, avec tous les leaders pour le classement général, et le coureur de la Lampre se paye sa deuxième victoire d’étape.

« Je gagne mais j’ai beaucoup souffert aujourd’hui. Notamment dans l’avant dernière ascension vers Carpegna. J’ai vraiment dû m’accrocher. J’étais dans les quinze derniers au sommet mais nous avons profité de la descente pour rentrer. Je savais que la montée finale me convenait. Je l’avais regardé sur Google Maps. Les 600 derniers mètres étaient vraiment très difficiles mais la fin un peu moins pentue m’a permis de prendre de la vitesse. J’arrive très fatigué. »

 

Dans la course au général ?

 

Gagner une étape de montagne, ce n’est pas donné à tout le monde. Pourtant Ulissi tire plus de satisfaction de sa première victoire. « Viggiano est une victoire plus importante pour moi, car tout le monde était là, tout le monde était encore frais, en début de Giro. Et l’étape en elle-même avait été très difficile avec les conditions météorologiques, la longueur… ça ressemblait plus à une classique. Aujourd’hui l’équipe AG2R a fait un travail d’écrémage assez formidable qui a éliminé du monde. Et à l’arrivée, on voit que le niveau est très élevé, mais nivelé aussi. Tout le monde semble être dans des conditions physiques similaires. Je ne pourrai d’ailleurs pas vous donner de favori pour la gagne finale à l’heure actuelle. »

Il est actuellement sixième du classement général à 1’43’’ de Cadel Evans. Un retard qui se décompose du temps perdu au contre-la-montre par équipe et lors de la chute de Montecassino. Du coup, on se pose la question. Peut-il devenir un coureur de classement général ? Lors de ses débuts pro’, on le présentait d’ailleurs ainsi. « Non ! Pas cette année, en tout cas. D’une, je suis très fatigué après l’effort d’aujourd’hui et il va falloir voir comment j’en récupère. De deux, si mes compétences physiques sont encore amenées à évoluer, je ne suis pas actuellement capable d’enchaîner les trois semaines de montagne au haut niveau ». 

Le général, peut-être pas encore, par contre, le nouveau sélectionneur Italien, Davide Cassani, prévient que Diego Ulissi devrait être un client sérieux pour les prochains Mondiaux de Ponferrada. Le Championnat d’Italie, fin juin, devrait d’ailleurs faire office de bon test. 

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Antoine PLOUVIN