Dopage
Dopage - Roussel : 'Un paquet d'asthmatiques dans le peloton' Photo : Sirotti

Dopage - Roussel : "Un paquet d'asthmatiques dans le peloton"

Si le mois de juillet 1998 rimera pour toujours avec Coupe du monde de football, Equipe de France et Zinédine Zidane, il reste également synonyme de dopage et d'affaire Festina. Des produits dopants sont alors découverts par centaines dans la voiture de l'un des médecins de l'équipe Festina en marge du Tour de France, le scandale éclate et les coureurs de la formation menée par Richard Virenque sont exclus. Directeur sportif de l'écurie, Bruno Roussel sera même condamné à une peine de prison avec sursis et écopera d'une amende de 50 000 francs en 2000. De l'eau a coulé sous les ponts et Roussel, aujourd'hui entraîneur des jeunes du VC Pontivy, s'est confié à Ouest France pour dresser un bilan de la situation actuelle.

Suivez tout le cyclisme 2.0 avec Cyclism'Actu TV

Roussel s'est ainsi montré positif quant à l'évolution du cyclisme, comme Bernard Hinault, avec un bémol toutefois : "J’ai vu des mecs au sommet de leur gloire ayant des comportements délirants avec l’alcool et tout ce qui est interdit. Aujourd’hui, je pense que le vélo est plus propre. J’en suis même sûr. Les gars qui trichent avec de l’EPO se font pincer. Ce sont des cas isolés. La seule porte ouverte, ce sont les AUT (autorisation à usage thérapeutique). Il faut les interdire. Là-dessus, je suis du même avis que David Lappartient. Avec les AUT, on en arrive à une ineptie : les gars roulent plus vite quand ils sont malades que quand ils ne sont pas malades, car ils utilisent les produits « tolérés ». Si les coureurs sont malades et se soignent, ils ne doivent pas courir, c’est tout. Ces comportements existaient déjà à mon époque, comme la Ventoline pour les asthmatiques. Il y a un paquet d’asthmatiques dans le peloton…"

Il a également livré son sentiment sur la fraude technologique : "À mon époque, ça n’existait pas. J’en suis sûr. On a commencé à en parler avec Cancellara. Je suis étonné car pour moi, c’est un mec probe, talentueux, qui était déjà champion du monde quand il était junior. Je pense que cette possibilité de triche est crédible aujourd’hui, mais je ne connais pas assez le domaine pour m’exprimer. Malheureusement, si c’est le cas, on entre vraiment dans une autre dimension. On touche le fond". Avant d'évoquer les rumeurs entourant le quadruple vainqueur du Tour de France, Christopher Froome : "Pour moi, Froome est un mec sain et un vrai champion. Il a été contrôlé et recontrôlé. Je ne pense pas qu’il ait d’assistance. Il axe son planning sur le Tour de France… Sur le dernier Tour, je ne pense pas qu’il y ait de la triche. En tout cas je ne la vois pas". Pour rappel, 11 cas de dopage ont été recensés par le Mouvement pour un cyclisme crédible au 30 juin, ce qui place le cyclisme loin derrière des sports comme le baseball (52), l'athlétisme (45) ou encore l'haltérophilie (33).

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Quentin BALLUE


Brèves

Transferts


Sondage

Quel est le coureur de l'année 2017













Partenaires