Dopage
Dopage - Rast et Tankink, coureurs retraités... mais contrôlés Photo : Reuters

Dopage - Rast et Tankink, coureurs retraités... mais contrôlés

Voilà une situation bien cocasse qui est arrivé à plusieurs coureurs en cette fin d'année. Gregory Rast (Trek-Segafredo) et Bram Tankink (Lotto-NL Jumbo), qui prendront tous deux leur retraite officielle le 31 décembre et ne courrent déjà plus, ont tout de même été l'objet d'un contrôle inopiné de la part de commissaires officiels de l'UCI. Si ces deux coureurs ne font pas forcément partie des grands du peloton, ils sont évidemment des professionnels soumis aux mêmes règles. Même si le grand public n'a pas forcément eu connaissance de leur retraite, l'UCI en a forcément été informé mais a quand même effectué ces contrôles. Les deux coureurs ont fait cette annonce via leurs comptes Twittter respectifs, exprimant leur stupéfaction.

Roger Legeay : "Le MPCC progresse"

D'un point de vue légal, leur contrat dure jusqu'au 31 décembre, ils sont donc soumis à n'importe quel contrôle jusqu'à cette date, selon la propre volonté des commissaires. Mais le Hollandais et le Suisse n'en sont pas restés là. Tankink a dénoncé dans son tweet "des dépenses insensées pour contrôler un coureur retraité. C'est du gaspillage pour la lutte anti-dopage." Son collègue Grégory Rast lui a emboîté le pas avec humour : "Je n'ai pas de problème avec ce contrôle. Mais les agences anti-dopage se plaignent toujours qu'elles n'ont pas assez d'argent. Ce n'est pas étonnant si vous le dépensez pour un vieux gars retraité comme moi". 

On peut aisément comprendre ces coureurs, qui durant plus d'une décennie de carrière professionnelle, ont été soumis à des contrôles inopinés à toute heure, être obligé d'informer les commissaires de leur position géographique à tout temps... Lorsqu'arrive le temps de raccrocher son vélo, ceux-ci n'ont plus besoin d'être soumis à cette procédure qui, si elle est obligatoire pour la transparence du cyclisme, devrait se tourner vers des cas plus pertinents, des coureurs en exercice par exemple...

La volonté de l'UCI était donc très probablement de montrer un pseudo-exemple pour dire : "Vous voyez, tous les coureurs sont contrôlés quel que soit leur palmarès". Mais c'est passer au-dessus de certaines réalités : Comment peut-on imaginer que des coureurs qui n'ont plus l'intention de courir, se dopent comme cela sans "raison" ? Le tweet de Gregory Rast est éloquent à ce sujet : "De retour d'une ballade en famille pour contrôle hors compétition". Le futur ex-coureur de la Trek-Segafredo avait-il l'intention de se doper pour aller plus vite que sa famille ? Mystère soulevé par une instance qui agit et dépense le peu de fonds dont elle dispose de manière totalement aléatoire et irréfléchie. David Lappartient ne ferait-il pas mieux de se pencher sur les problèmes de gestion de la lutte anti-dopage soulevés récemment par le MPCC ?

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Jean LEBRETON

Tous vos Pronostics et vos Paris sur les courses de Cyclisme c'est ICI 

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu