Dopage
Dopage - André Cardoso fait appel de sa suspension de 4 ans Photo : Sirotti

Dopage - André Cardoso fait appel de sa suspension de 4 ans

André Cardoso a décidé de faire appel de son interdiction de courir pendant quatre ans prononcée par le Tribunal Antidopage de l'UCI. Il explique dans un communiqué publié sur Facebook qu'il souhaite prouver son innocence. "Je fais de mon mieux pour contrôler ma colère, mais je suis totalement déçu de cette confirmation. Je me bats contre cela depuis 16 mois, mais dès le début, il était clair que l'UCI voulait faire un exemple, afin de créer un précédent pour sanctionner les athlètes avec un échantillon A, en ignorant le respect de la procédure."

Suivez tout le cyclisme 2.0 avec Cyclism'Actu TV

Le coureur portugais qui évoluait sous les couleurs de la Trek-Segafredo avait été contrôlé positif à l'EPO le 18 juin 2017, hors compétition, sur son échantillon A. Mais cette substance est également produite par notre organisme et ne peux être différenciée du produit interdit que par des tests beaucoup plus poussés, sur un échantillon B. Mais, d'après Cardoso, l'analyse de cet échantillon n'avait pas été concluante, et au lieu d'annuler le contrôle positif, ils ont qualifié ce second échantillon "d'atypique". "Nous l'avons compris quand l'UCI a engagé l'un des plus importants cabinets d'avocats suisses et pratiquement tous les médecins spécialistes qui pourraient nous aider à prouver notre cause", déclare Cardoso. "Pourquoi ont-ils fait cela dans un cas où ils prétendent être parfaitement clairs ? S'il s'agissait d'un cas simple, il serait rapidement clos."

Il revient sur le moment du contrôle, et sa réaction par rapport à cela. "Je voudrais également souligner que le contrôle hors-compétition en question a eu lieu en dehors de mon emploi du temps désigné et que j'ai ouvert la porte en sachant qui était là. Si j'avais été impliqué dans quelque chose d'illégal, j'aurais pu rester chez moi sans craindre les conséquences. Je sais que cela ne prouve pas mon innocence, mais j’aimerais penser que cela montre à quel point je suis ouvert et impliqué dans la lutte contre le dopage." Cardoso soutient qu'il va continuer à récolter des fonds et se battre pour prouver son innocence car pour lui, "c'est aussi une question de justice, car à moins de disposer des ressources financières d'un grand cycliste, il est impossible de se battre."

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Vincent LALIGANT