Dauphiné
Dauphiné - De quoi est capable Adam Yates ? Photo : Sirotti

Dauphiné - De quoi est capable Adam Yates ?

 

Adam Yates en interview sur le Critérium du Dauphiné

Si vous n’avez pas encore retenu ce nom, il serait grand temps ! Début mai, à l’occasion du Tour de Turquie, Cyclism’Actu avait réalisé une interview croisée de Simon et Adam Yates, les deux jumeaux de 21 ans, qui ont débuté leurs carrières professionnelles cette année dans les rangs de Orica – GreenEDGE (lire l’interview ici). Pour l’un, ça c’était mal terminé. Victime d’une chute lors de l’étape reine de l’épreuve Turque, Simon en était bon pour une clavicule cassée… le métier qui rentre. D’un extrême à l’autre, pendant ce temps là, Adam Yates faisait connaître son nom et prénom en remportant ladite étape reine. Une victoire qui lui permis par la suite de remporter le classement général. Dans la foulée, il prend la cinquième place du Tour de Californie. Et puis sur le Col du Béal, lors de la première étape montagneuse de ce Critérium du Dauphiné, il prend la huitième place à seulement une quarantaine-deux seconde du duo Christopher Froome, Alberto Contador.

« Je n’avais jamais imaginé me retrouver à un tel niveau de compétition aussi rapidement. J’avais travaillé pour être compétitif à partir de la période mai-juin et ça paye. C’est une bonne saison. »

 

La révélation

 

Attaquer ne lui fait pas peur, comme on l’a vu dans le final de l’étape de La Mure, jeudi, sur ce Critérium du Dauphiné. C’est comme cela qu’il était allé chercher sa victoire d’étape, et avec, la victoire finale, sur le Tour de Turquie. Il avait aussi tenté d’aller chercher des victoires d’étape sur le Tour de Californie, mais il avait butté sur des coureurs plus forts. Notamment lors de la troisième étape qui arrivait au sommet du Mount Diablo, et où il termine quatrième, onze secondes derrière Rohan Dennis. Quatrième, c’est aussi sa place lors de la sixième étape qui arrivait à Mountain High Resort, remportée par… Jhoan Chaves, son coéquipier chez Orica, parti un peu plus tôt avec deux autres coureurs. Yates était donc le premier derrière à franchir la ligne, en devançant Bradley Wiggins au sprint du groupe. Au final, il prendra la cinquième place du classement général à 2’14’’ de Bradley Wiggins, le vainqueur. Intéressant quand on sait qu’il a perdu 2’19’ sur Wiggo’ lors du chrono’ de 20 kilomètres.

 

Ce n’est qu’un début ?

 

Heureusement sur ce Dauphiné, il n’y avait que 10 kilomètres d’effort individuel chronométré. Il y aura perdu 39’’. Mais le lendemain, lors de l’ascension du Col du Béal, il impressionne. Huitième à franchir la ligne d’arrivée, il n’est que 15’’ derrière Vincenzo Nibali. Cela signifie aussi qu’il a un moment été tout près du groupe Froome, Contador, Nibali, quand il était déjà bien amoindri. Ce qui n’est pas rien quand on n’a que 21 ans. « C’était divin ! Je me sentais très bien et c’est vraiment dommage que j’étais placé un peu loin dans le peloton quand les premières attaques ont eu lieu. J’ai dû remonter pas mal de monde… Mais c’est une performance satisfaisante je trouve et on va essayer encore dans les jours à venir. C’était ma première arrivée en altitude aussi difficile. Quand vous savez que vous êtes biens, vous pouvez aller plus loin ».

Pas impressionné le coureur de l’Orica de se retrouver déjà avec les meilleurs. « Je n’ai pas de pression particulière. Si je suis là, je suis là, sinon tant pis. Maintenant je vais essayer de gagner une étape. Ça ne va pas être facile car c’est une compétition très dure. Mais j’aime essayer ! » 

Il est actuellement neuvième du classement général à 1’24’’ de Chris’ Froome.

 

 

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Antoine PLOUVIN