Chronique Marc Fayet
Chronique Marc Fayet - Rémy Di Grégorio, le Schpountz Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

Chronique Marc Fayet - Rémy Di Grégorio, le Schpountz

Membre de l'équipe des chroniqueurs de Cyclism'Actu depuis l'automne dernier, Marc Fayet vous livre aujourd'hui son regard sur l'affaire Rémy Di Grégorio, contrôlé positif à l'EPO sur le dernier Paris-Nice. Auteur dramatique (Molière 2015 de la comédie), comédien (Molière 2003 de la révélation masculine) présent sur les scènes de théâtre depuis près de 30 ans, Marc Fayet est également un fervent défenseur du cyclisme auprès duquel il est très impliqué (Tour du Finistère, LNC, FFC, UNCP…). Il n’en demeure pas moins un libre penseur. C’est son regard décalé et malicieux que nous vous proposons de découvrir régulièrement sur Cyclism'Actu

Marc Fayet au micro de Cyclism'Actu

"On ne cesse, et on a bien raison, de louer les qualités intellectuelles de nombre de coureurs français d’aujourd’hui. Il est vrai que de plus en plus de champions poursuivent en parallèle de leur carrière un cursus universitaire de très haut vol encore plus haut que les cols qu’ils ont à franchir. Aussi, certains, très endurants, n’hésitent pas envisager des horizons BAC plus 4 ou 5. Il est bien loin le temps où il suffisait à un coureur d’être Bachelier et de porter des lunettes pour être catalogué comme intellectuel. Aujourd’hui on ne compte plus les ingénieurs ou futurs ingénieurs, on cite Romain Bardet, Jean-Christophe Peraud, Jérémy Roy mais je suis certain qu’il y en a d’autres et qui ne s’en vantent même pas, qui bûchent studieusement entre deux courses pour préparer leurs diplômes qui comptent au moins autant que leurs victoires.

A notre époque, et la majorité des coureurs en sont la preuve, on peut avoir de la cervelle et remporter des courses, car Il n’y a pas que les bourrins qui gagnent ! Il n’est pas nécessaire de n’avoir rien dans le crâne pour briller dans ce sport, pas obligatoire non plus d’être con comme un Belge comme le suggérait Coluche. Non, tout ceci a bien changé. Et je ne parle même pas de ceux qui fréquentent d’autres sommets bien au-delà de nos entendements comme Guillaume Martin qui est un modeste grimpeur mais qui pourrait très vite vous larguer sur les pentes de votre ignorance s’il décidait de vous développer les bases de la pensée Nietzschéenne. Au moment même où nous n’avons qu’à nous réjouir d’une telle promesse de richesses, voici qu’un crétin aussi bête qu’une valise sans poignée s’est fait choper pour usage d’EPO. Je ne sais pas s’il a fait des études mais ça ne lui a servi à rien. Je ne sais pas s’il est ingénieur mais ce doit être en connerie chimique et pour ce qui est de son QI, je pense qu’il ne doit pas excéder celui des arapèdes qui s’accrochent aux rochers entre Cassis et La Ciotat.

Pôvre ! Pôvre ! Pôvre Couillon ! comme le disait Charpin à Fernandel dans le Schpountz qui n’était pas un vrai Schpountz alors que je crains que nous en ayons découvert un vrai, un authentique un de ceux dont le cyclisme peut bien se passer. Dans ce monde idyllique que je tentais de décrire, voici qu’un énergumène nous montre que même si l’intelligence règne il peut arriver parfois qu’elle ne soit qu’artificielle. Coureurs ! Nous croyons en vous. Redonnez du sens à la pensée et pensez toujours dans le bon sens." 

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY


Brèves

Transferts


Sondage

Julian Alaphilippe va-t-il remporter Liège-Batogne-Liège ?







Partenaires