Route
Route - LottoNL-Jumbo portée par Roglic et Groenewegen Photo : Sirotti

Route - LottoNL-Jumbo portée par Roglic et Groenewegen

Cette année 2018, deux formations ont passé un cap. Mitchelton-Scott et LottoNL-Jumbo. Si la formation australienne a conquis la Vuelta avec Simon Yates, son homologue néerlandaise est loin d’avoir démérité : 4ème et 5ème place sur le Tour (Primoz Roglic et Steven Kruijswijk), 4ème sur la Vuelta (Kruisjwijk) et 8ème sur le Giro (George Bennett). Une énorme progression si l’on compare à 2017 où seul George Bennett avait conquis un top 10 (sur la Vuelta). L’ensemble comptable de la formation LottoNL-Jumbo est donc plus que positif avec 33 victoires cette saison et des ambitions clairement en hausse pour la saison 2019.

Le parcours du Tour de France 2019

Roglic et Kruisjwijk, amis ou ennemis ?

L’équipe Sky n’est pas la seule à avoir eu la possibilité cette année d’aligner deux leaders au départ de la Grande Boucle. La formation de Richard Plugge a pu compter sur ses deux principaux leaders : Steven Kruijswijk, 4ème du Giro en 2016 (leader à deux jours de l’arrivée) et Primoz Roglic, auteur d’un début de saison 2018 tonitruant en remportant le Tour de Romandie et le Tour du Pays basque ainsi qu'une étape de Tirreno-Adriatico.

Rapidement les deux coureurs ont joué les premiers rôles face aux Tom Dumoulin, Geraint Thomas et autres Chris Froome, avant que ce dernier ne montre clairement ses limites dans les Pyrénées. Dans l’ultime col du Soulor, le Slovène allait évidemment tout faire pour combler la poignée de secondes qui le séparait du Britannique. Froome cédait et surprise, Kruijswijk (5ème) ne relayait pas Roglic, laissant la possibilité au quadruple vainqueur du Tour de rester accroché. Même si par la suite, le vainqueur du Tour du Pays Basque a craqué sur le chrono d’Espelette, la question était soulevée : Kruijswijk, n’aurait-il pas dû penser à l’équipe en roulant pour le Slovène pour creuser les écarts ? Les velléités de chacun pour la saison 2019 devront donc bien être réparties, pour éviter à l’équipe néerlandaise de se retrouver avec un scénario à la Movistar. D’autant que George Bennett, 8ème du Giro n’est pas à oublier en plus de ce duo.

Dylan Groenewegen parmi les plus grands sprinteurs

Sa victoire sur les Champs Elysées en 2017 laissait présager une éclosion, cela n’a pas manqué. Dylan Groenewegen a fait de sa saison 2018 la plus prolifique de sa carrière : avec 13 succès (dont 2 sur le Tour), le Néerlandais est entré directement dans le cercle des meilleurs sprinteurs du monde avec Elia Viviani, Fernando Gaviria, Peter Sagan, Alexander Kristoff… Malgré un train moins impressionnant que celui des Quick-Step, l’ancienne équipe Rabobank a tenu la dragée haute sur les plus grandes courses par étapes tout au long de la saison. Petit bémol néanmoins à cette magistrale progression : LottoNL-Jumbo n’a pas spécialement brillé sur les classiques, ne récoltant que Kuurne-Bruxelles-Kuurne en février.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Jean LEBRETON

Tous vos Pronostics et vos Paris sur les courses de Cyclisme c'est ICI 

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu