Amstel Gold Race
Amstel Gold Race - Valgren devance Kreuziger, Alaphilippe 7e Photo : Amstel Gold Race

Amstel Gold Race - Valgren devance Kreuziger, Alaphilippe 7e

Deuxième de l'Amstel Gold Race il y a deux ans, Michael Valgren (Astana) a pris sa revanche ce dimanche en remportant la Classique néerlandaise. Le Danois, déjà vainqueur du Het Nieuwsblad cette année, a réglé au sprint Roman Kreuziger (Mitchelton-Scott), qui l'avait emporté en 2013, alors qu'Enrico Gasparotto (Bahrain-Merida), double vainqueur de l'épreuve (2012 et 2016), a pris la 3e place. Ces trois coureurs ont profité d'un marquage entre les grands favoris dans le final pour se jouer la victoire, en sortant à 2 kilomètres de l'arrivée d'un groupe de 8 coureurs où se trouvaient Peter Sagan (Bora-Hansgrohe), Alejandro Valverde (Movistar) et Julian Alaphilippe (Quick-Step Floors). Finalement, le Slovaque a pris la 4e place juste devant l'Espagnol. Tim Wellens (Lotto-Soudal) a terminé 6e et Alaphilippe 7e.

Michael Valgren vainqueur de l'Amstel Gold Race 2018

 

Une échappée de 9 coureurs à l'avant

Une échappée de 9 coureurs parvient à se former en début de course, avec Bram Tankink (LottoNL-Jumbo), Tsgabu Grmay (Trek-Segafredo), Willie Smit (Katusha-Alpecin), Matteo Bono (UAE Team Emirates), Lawson Craddock (EF Education First), Oscar Riesbeek (Roompot-Nederlandse Loterij), Eddie Dunbar (Aqua Blue Sport), Preben Van Hecke (Sport Vlaanderen) et Marco Tizza (Nippo Vini Fantini). L'avance de ce groupe de tête sur le peloton va culminer à plus de 15 minutes, avant que les formations Bora-Hansgrohe et Movistar ne commencent à rouler. Ainsi, à 70km de l'arrivée, l'écart est redescendu aux alentours des 6 minutes, mais les choses sérieuses n'ont pas encore commencé.

 

Une sélection par l'arrière

A 40km du but, l'échappée ne compte plus que 2'30'' d'avance à l'approche du Kruisberg. Le placement étant primordial, ça frotte et ça roule à fond dans le peloton en vue de cette difficulté importante. Les monts s'enchaînent, et l'échappée explose devant, alors que le peloton est revenu à moins de 2 minutes des hommes de tête qui ne sont plus que 6. Gorka Izagirre (Bahrain-Merida) lance la première offensive avant d'être contré par Roman Kreuziger (Mitchelton-Scott). Tous les favoris suivent mais de nombreux coureurs sont lâchés. Dès le pied du Fromberg, Rudy Molard (Groupama-FDJ) tente sa chance, puis c'est au tour de Mikel Landa (Movistar) de hausser le rythme. L'Espagnol fait mal à tout le monde mais il ne parvient pas à se détâcher. Finalement, Ion Izagirre (Bahrain-Merida) profite d'une légère temporisation pour sortir seul. Il reste alors 30 kilomètres, et les coureurs s'approchent du terrible Keutenberg.

 

Kreuziger et Gasparotto, deux anciens vainqueurs à l'attaque

Sous l'impulsion des Quick-Step, Izagirre est repris dans le Keutenberg, alors que l'échappée est pointée à moins d'une minute. Les attaques fusent et ce sont Roman Kreuziger et Enrico Gasparotto (Bahrain-Merida), deux anciens vainqueurs de l'épreuve, qui parviennent à prendre quelques mètre d'avance. Cela oblige une nouvelle fois l'équipe Quick-Step à rouler par l'intermédiaire de Pieter Serry, mais le duo creuse l'écart et revient sur les derniers échappés présents à l'avant, tandis que se profile le Cauberg. A 20km du but, l'échappée ne compte plus que 20 secondes d'avance sur le duo Kreuziger-Gasparotto et 45 secondes sur le peloton des favoris, dans lequel ne se trouve plus Michael Matthews (Team Sunweb), victime d'un problème mécanique au plus mauvais moment.

 

Valverde, Sagan et Alaphilippe font la différence

Le duo en contre revient sur les hommes de tête dans le Cauberg, mais derrière ça attaque de toute part dans le peloton. Floris De Tier, Dylan Teuns puis Julian Alaphilippe tentent tour à tour leur chance, à chaque fois sans succès. Finalement, Greg Van Avermaet profite d'un moment de flottement et parvient à sortir en compagnie de Rudy Molard, mais derrière une dizaine d'hommes forts revient. Alejandro Valverde place alors une attaque tranchante que seuls Alaphilippe, Sagan, Wellens, Fuglsang et Valgren parviennent à suivre. Suite à ces nombreuses attaques, l'échappée est reprise et on retrouve 12 coureurs en tête à 12 kilomètres de l'arrivée.

 

Marquage entre favoris, Valgren file vers la victoire

On se regarde à l'avant, et Jakob Fuglsang en profite pour sortir seul. Valverde sent le danger et revient sans souci sur le Danois. Alaphilippe réagit quelques secondes plus tard et fait la jonction avec les autres favoris dans sa roue. 8 coureurs sont en tête à 5 kilomètres de l'arrivée, tous les membres de l'échappée matinale ont été lâchés dans la dernière difficulté. Valgren attaque à son tour mais Wellens puis Sagan ramènent tout le monde. Les 8 hommes sont toujours ensemble à 2 kilomètres du but. Kreuziger et Valgren sortent alors du groupe, et personne ne réagit, hormis Gasparotto qui revient sur le duo à 300m de la ligne. Mais l'Italien est trop court et doit se contenter de regarder es deux adversaires se jouer la victoire au sprint. Valgren fait alors parler sa puissance et s'impose facilement devant Kreuziger et Gasparotto. Sagan règle le groupe pour la 4e place devant Valverde, Wellens et Alaphilippe.

Classement général

1DANVALGREN MichaelAstana Pro Team
2CZEKREUZIGER RomanMitchelton-Scott
3ITAGASPAROTTO EnricoBahrain-Merida Pro Cycling Team
4SLKSAGAN PeterBora-Hansgrohe
5ESPVALVERDE AlejandroMovistar Team
6BELWELLENS TimLotto Soudal
7FRAALAPHILIPPE JulianQuick-Step Floors
8DANFUGLSANG JakobAstana Pro Team
9USACRADDOCK LawsonTeam EF Education First
10BELVANENDERT JelleLotto Soudal
Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY