Amstel Gold Race
Amstel Gold Race - Lotto-Belisol avec 3 belles cartes

Amstel Gold Race - Lotto-Belisol avec 3 belles cartes

 

La formation Lotto Belisol se présentera au départ de l'Amstel Gold Race demain avec une belle sélection. Bart De Clercq, Tony Gallopin, Jurgen Van den Broeck, Jelle Vanendert et Tim Wellens seront notamment de la partie. Le Néerlandais Pim Ligthart souhaiterai également se mettre en évidence lors de la seule épreuve WorldTour d'un jour dans son pays natal. 

Parmi cette sélection, trois hommes seront leaders. A commencer par Jelle Vanendert : "Le Tour du Pays-basque était la préparation idéale pour moi en vue des classiques ardennaises. le rythme y était élevé et c'était bien pour reprendre le rythme de la compétition. Je veux participer au final de l'Amstel. En 2012, je me suis classé deuxième. L'année passée, j'étais présent dans le groupe qui s'est battu pour la deuxième place derrière le vainqueur Kreuziger et je me suis classé 13e. Cela peut donc être serré. je suis maintenant mieux qu'au même moment la saison passée. L'arrivée ne se trouve en effet plus au sommet du Cauberg depuis l'année passée. Mais lorsque vous partez avec un groupe, cela ne semble pas être un désavantage. Vous n'avez pas besoin d'être le meilleur puncheur pour gagner. Au sein de l'équipe, il n'y a pas de hiérarchie définie, demain nous aurons une discussion en équipe. Le meilleur serait que nous puissions être à trois dans le final. Nous sommes des coureurs différents, avec d'autres qualités et nous devons faire le bon choix lors du moement de vérité. Tony Gallopin dispose de ses jambes rapides comme arme supplémentaire par exemple."

Troisième de la Flèche Brabançonne mercred, Tony Gallopin sera aussi une carte sérieuse : "L'Amstel semble finalement mieux me convenir, mais suite aux circonstances, je n'ai pas pu réaliser une bonne prestation lors de mes deux précédentes participations en 2011 et 2013. Suite à cette partie après le Cauberg, le parcours joue à mon avantage. la Flèche Brabançonne m'a démontré que tout est possible pour dimanche. Je ne trouve pas qu'il faille participer au Tour du Pays-Basque pour se préparer pour els Ardennaises si ce n'est pas votre seul objectif. Je suis en effet également un type de coureur pour des épreuves comme Milan-Sanremo, le GP E3 Harelbeke et le Tour des Flandres. Après, j'ai délibérément pris un peu de repos. J'ai déjà de longues distances dans les jambes, cela peut être un avantage. A ce moment de ma carrière, je ne peux pas encore faire de grandes déclarations, je vise un top dix."

Aussi, Jurgen van den Broeck semble monter en puissance : "Je dispose de la Flèche Brabançonne et du Tour du Pays Basque dans les jambes. En Espagne, j'ai ressenti des sensations où je pouvais à nouveau peser sur la course. La Flèche Brabançonne a donné un boost à toute l'équipe car nous avons fait une belle prestation collective et nous n'avons pas raté d'échappée. Nous devons au moins entamer le final à trois dimanche. Je ne suis pas un puncher. Si nous arrivons au sommet du Cauberg avec un groupe, ou si je débute le Cauberg avec un avantage, tout est possible. L'épreuve sera réussie pour l'équipe si nous réalisons un bon résultat, nous avons fais la course, nous sommes épargnés par les problèmes et nous avons été présent en tant qu'équipe. Une place dans le top dix est importante pour prendre des points, mais nous devons oser viser une place sur le podium comme objectif."

La sélection Lotto Belisol : Bart De Clercq, Tony Gallopin, Pim Ligthart, Jurgen Van den Broeck, Tosh Van der Sande, Dennis Vanendert, Jelle Vanendert et Tim Wellens. 

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Cyclism'Actu