Affaire Puerto
Affaire Puerto - 7 sportifs identifiés, leurs noms pas révélés Photo : Sirotti

Affaire Puerto - 7 sportifs identifiés, leurs noms pas révélés

L'Agence Mondiale Antidopage (AMA), qui souhaitait révéler sept noms de clients d'Eufemiano Fuentes, impliqués dans l'affaire Puerto, s'est vu infliger un nouveau coup par la Cour constitutionnelle espagnole. Effectivement, l'AMA a souhaité des garanties juridiques par rapport aux répercussions de cette divulgation des noms, mais son appel a été rejeté par cette Cour constitutionnelle espagnole, selon un rapport paru dans AS.

Roger Legear : "Le MPCC progresse"

L'AMA avait finalement eu l'accès aux 215 sacs de preuves après 10 ans d'attente, en juin 2016. Et depuis ce jour elle essaye de relier ces différentes preuves à différents sportifs, en les faisant tester au laboratoire de Lausanne. Et selon El Pais, qui a obtenu le compte rendu du Comité éxecutif de l'AMA de mai 2018, cette dernière aurait réussi a identifier uniquement sept noms de sportifs, dont quatre encore actifs. L'appariement de plus d'échantillons a été compliqué principalement car les laboratoires n'étaient obligés de garder les échantillons d'urine et de sang que pendant 10 ans.

C'est le chercheur allemand Günter Younger qui a réalisé ces tests : "Nous n'avons trouvé que sept échantillons "très probables "et trois d'échantillons "probables", car de nombreuses années se sont écoulées", a-t-il déclaré lors de ce Comité exécutif de l'AMA"Nous en avons identifié 7 sur 27. Quatre sont toujours actifs et trois ont pris leur retraite. Les quatre actifs ont été soumis à des contrôles entre le 17 novembre et le 18 avril. Tous ont été négatifs." L'AMA n'a pas été autorisée à révéler les noms connus en raison de la réglementation sur la protection des données. L'AMA étudie toujours la possibilité de publier les noms et a fait appel à un expert en protection des données. Une décision finale sur la divulgation de ces noms devrait être prise en mai 2019, 13 ans après le début de cette affaire. 

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Vincent LALIGANT