3 J. de La Panne
3 J. de La Panne - Une Course de sprinters ? Photo : Antoine PLOUVIN

3 J. de La Panne - Une Course de sprinters ?

 

Départ de la 1e étape des 3 Jours de La Panne 2014

 

Un véritable panel de sprinters aux 3 Jours de La Panne. Certes, il y a deux absents de marque. André Greipel est tombé dimanche sur Gent – Wevelgem et sera indisponible pour le reste du printemps. Mark Cavendish, lui, est non partant. Toujours convalescent d’une gastro-entérite, qui l’avait déjà privé de Gent – Wevelgem, il y a deux jours.

 

Démare enfin ?

 

3 journées de course, dont la dernière, jeudi, se divise en deux demie-étape (une étape en ligne le matin, et un contre-la-montre l’après-midi). Trois opportunités pour les sprinters. Oui mais si les étapes de mercredi et jeudi matin sont réellement taillées pour les coureurs rapides, celle de ce mardj offre toujours une sélection intéressante avant l’arrivée. La faute à la succession Haaghoek, Leberg, Langendries, Ten Bosse, Eikenmolen et Klemhoutstraat, qu’il faut endurer à trois reprises dans le circuit final. L’an passé, on se souvient, qu’un groupe réduit s’était disputé la victoire. Arnaud Démare et Peter Sagan avait alors bataillé. Sagan l’emporte mais Démare semblait le plus rapide, « contraint » de freiner. Cette deuxième place lui avait valu quelques critiques. On lui reprochait de ne pas être assez « casse-cou », alors qu’il était dans l’âge où « on n’a pas peur ». Il a bien rectifié le tir par la suite, notamment lors de sa victoire au Tour de Suisse, où il n’était pas passé loin de la chute.

 

Kittel, Kristoff, Sagan, Modolo… Spectacle en perspective !

 

Sagan, Démare… Ils auront fort à faire face à la concurrence. Si l’étape de ce mardi paraît un peu compliquée pour Marcel Kittel, il fera figure d’épouvantail mercredi et jeudi matin. Mais ce n’est pas tout. Alexander Kristoff, le récent vainqueur de Milan – San Remo, a remporté ces deux dernières années, l’étape du jeudi matin. On connaît désormais mieux ses talents sur les parcours difficile, et il pourrait frapper dès ce mardi. Chez Lampre, on pourra s’appuyer Sacha Modolo, déjà quatre fois vainqueur cette année. Chez Androni Giocattoli, on comptera sur Kenny Van Hummel, vainqueur récemment au Tour de Langkawi, tandis que chez Bardiani, Sonny Colbrelli collectionne les places d’honneur et aimerait bien enfin les troquer contre une victoire. Chez Orica, Leigh Howard aimerait bien profiter de la course Belge pour trouver le chemin de la victoire après trois deuxième place cette saison (dont 2 au Tour d’Omar et une la semaine passée en Catalogne). Et puis il ne faut pas non plus oublier un double vainqueur d'étape sur les routes du Tour de Langkawi, Andrea Guardini, pour la formation Astana.

 

Chrono’ décisif

 

Pour le général, tout se jouera dans le chrono’ final de jeudi après-midi, long de 14,3 kilomètres. Une vraie course pour rouleurs-sprinters. Les deux dernières éditions ont été remportées par Sylvain Chavanel, absent cette année, tout comme sa nouvelle formation IAM Cycling. 

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Antoine PLOUVIN, à De Panne