Route
Route - Marcel Kittel : 'Tout de suite intégré chez Etixx' Photo : Sirotti

Route - Marcel Kittel : "Tout de suite intégré chez Etixx"

 

La joie de Marcel Kittel, en rose sur le 99e Giro d'Italia

Après cinq ans sous les couleurs de Giant-Alpecin, on peut dire que Marcel Kittel a vite trouvé ses marques chez Etixx-Quick Step. L'Allemand a décroché 12 victoires individuelles cette saison, ainsi qu'un titre de champion du monde du contre-la-montre par équipes à Doha. Parmi ses plus beaux succès, deux victoires sur le Giro d'Italia, où il a aussi porté le maillot rose, une étape sur le Tour de France et une autre sur le Tour de Romandie. De quoi satisfaire le natif d'Arnstadt après une saison 2015 décevante. "L'année a été bonne, je suis très heureux de ma première saison avec Etixx. J'ai très bien commencé avec une victoire à Dubaï, je me suis tout de suite intégré dans cette équipe. Nous avons gagné sur toutes les courses que nous avons ciblées cette année et c'était important pour moi après une année 2015 difficile. J'avais vraiment faim, je voulais me prouver que j'étais capable de lutter avec mes principaux rivaux après une saison blanche", a-t-il déclaré auprès de Cyclingnews.

 

Des résultats positifs et un surplus de motivation pour faire encore mieux en 2017, où il ciblera notamment Milan-San Remo : "Je dois juste continuer de travailler, pour encore m'améliorer. Par exemple au niveau du train, c'était peut-être l'une des leçons que nous avons tirées du Tour de France. Nous avons beaucoup travaillé là-dessus cette année, j'étais nouveau et je devais apprendre à connaître mes coéquipiers. Il y a eu des moments bons comme difficiles, mais nous avons toujours essayé de faire de notre mieux. Si on regarde à quel point l'équipe est forte au niveau global, il n'y a pas de raison de se plaindre". Kittel a également réagi au départ de son compatriote Tony Martin, qui évoluera l'an prochain chez Katusha. Une perte non négligeable pour l'équipe et son train en vue des sprints : "Nous avons de nouveaux coureurs de qualité pour l'an prochain. Tony [Martin] est une grande perte, il était le gros moteur de l'équipe. On ne peut pas remplacer un quadruple champion du monde, mais nous avons des gars comme Jack Bauer et le jeune coureur allemand Max Schachmann, qui a montré ce dont il était capable lors des Mondiaux. Je suis confiant, nous trouverons une solution". Avec un tel effectif, la future Quick-Step Floors devrait en effet avoir de quoi faire en 2017 !

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Quentin BALLUE


Brèves

Transferts

Sondage

Qui remportera le 100e Tour d'Italie (5-28 mai) ?
















Partenaires