Europe - Route
Europe - Route - Sagan décroche l'or devant Alaphilippe Photo : Sirotti

Europe - Route - Sagan décroche l'or devant Alaphilippe

 

Le teaser des Championnats d'Europe 2016 à Plumelec

Ultime épreuve de cette courte semaine à Plumelecl'épeuvre élite masculine des championnats d'Europe avait lieu ce dimanche 18 septembre. Sur le circuit breton qui avait déjà sacré Anna van der Breggen, a offert une superbe course aux spectateurs. Au terme de celle-ci, et de nombreuses batailles, c'est le champion du Monde Peter Sagan qui s'est imposé aisément. 

Un peloton intransigeant et un rythme très élevé

Un groupe de 4 coureurs a pris la décision de faire la course en éclaireur mais à domicile, les Français font le travail et ramène le quatuor dans le rang. Par la suite, un autre groupe se forme à l'avant et il est bien plus conséquent puisqu'il compte 19 coureurs et notamment Fabio Aru (Italie), Simon Geschke (Allemagne), Sergey Lagutin (Russie), Ben Hermans et Jelle Vanendert (Belgique) ainsi que Nicolas Edet et Cyril Gautier (France). Toutefois, le gros travail de la sélection belge met fin aux espoirs de ce groupe, repris à 38km du but. Eux aussi présents dans ce groupe, Fabian Lienhard (Suisse) et Jan Polanc (Slovénie) tentent un baroud d'honneur qui s'achève 10km plus loin, dans la côte de Cadoudal. Alors que de nombreux coureurs tentent de dynamiter la course, une chute met à terre Alexandre Geniez (France) et Gianni Moscon (Italie) dans un virage dangereux.

 

La côte de Cadoudal fait sa loi

Ces évènements permettent à nouveau à un groupe de se former et on trouve là de nombreuses nations et des coureurs dangereux à l'image de Mathias Frank (Suisse), Sergey Lagutin (Russie), Fabio Aru, Giovanni Visconti et Moreno Moser (Italie), mais aussi un beau trio belge avec Tiesj Benoot, Ben Hermans et surtout Philippe Gilbert, un des grands favoris du jour ! Alors que Cyril Gautier tente de gêner les relais du groupe, l'équipe de France roule à bloc avec les coureurs slovaques pour rentrer. C'est chose faite juste au pied de l'avant dernier passage dans Cadoudal, à 14,5km de la ligne d'arrivée. Cela ne décourage pas Moreno Moser qui y retourne dans l'ultime descente et ajoute une énième attaque au scénario de cette course. Le futur coureur de la Astana profite d'une période de transition à l'avant du peloton, qui ne compte plus qu'une bonne quarantaine de coureurs. L'écart atteint 30 secondes à 5500 mètres de l'arrivée, mais les Espagnols se mettent à rouler et les autres nations replacent leur leader. 17 secondes à 3 kilomètres, 11 secondes à 2 kilomètres, Moser comprend qu'il ne résistera pas et dans le peloton tout le monde s'organiser.

 

Un final tout aussi dynamique

L'Italien est rejoint dans Cadoudal par son coéquipier chez Cannondale-Drapac, Davide Villela, qui profite que les leaders se regarde pour partir. Ben Hermans relance l'allure dans le dernier kilomètre et tous les leaders sont aux avants-postes. Gilbert absent, les Belges s'écartent et Daniel Moreno lance le sprint ! Seulement, l'Espagnol a dans sa roue Peter Sagan... Aucun suspens, le Slovaque s'impose aisément au sprint et fait le doublé Europe-Mondial. Derrière, Julian Alaphilippe prend la médaille d'argent et Daniel Moreno celle de bronze. Un peu plus loin de ce Peter Sagan impérial, on trouve encore Samuel Dumoulin à la 4e place, Petr Vakoc à la 5e, Rui Costa à la 6e. Les autres coureurs comme Tony Gallopin et Philippe Gilbert sont classés 3 secondes plus loin.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Pierre HERTOUT


Brèves

Transferts

Sondage

Qui remportera le 100e Tour d'Italie (5-28 mai) ?
















Partenaires